Le cabinet parlementaire du Député Henri Marie Dondra dont le siège  est situé dans le 1er arrondissement de la Ville de Bangui, en présence de la suppléante Mme Helene Flemale a reçu ce jeudi 25 août 2022 un groupe 10 filles et femmes formées sur la couture avec l’assistance de Nadine Bounda, une jeune styliste et jeune couturière qui a offert à ces dernières des kits de couture tels que : 10 machines à coudre, les tissus et des pagnes.

La politique phare de l’honorable député Dondra est de mettre l’accent sur l’épanouissement et l’autonomisation de la femme centrafricaine et aussi de faire en sorte que tous les habitants du 1er arrondissement puissent se développer.

Nadine Bounda, donatrice des kits : « C’est grâce à la publication de la formation des 10 premières femmes faite sur les réseaux sociaux que j’ai donc décidé de venir les assister en prêtant la main forte afin de motiver ces jeunes mères et les aider à prendre soins d’elles-mêmes pour sortir de la misère », s’exprime-t-elle.

En outre, ces jeunes filles doivent être au moins autonomes, s’occuper de leurs propres besoins au lieu d’attendre que tout vienne de leurs maris.

Anne Kiringuindja, l’une des bénéficiaires donne ses impressions : « Au nom de toutes les femmes par ma voix nous sommes reconnaissantes envers l’honorable  et à madame Nadine Bounda d’avoir pensés à nous qui ne faisions aucune activité. Ils nous ont  formés et dotés avec ces matériels de couture. Que les autres femmes de l’arrondissement viennent aussi apprendre afin de lutter contre la pauvreté».

Aujourd’hui cela a déjà fait 5 mois que ces jeunes filles sont en formation au bureau  parlementaire du député Dondra.

Cependant pour Helene Flemale, suppléante de l’honorable Dondra cette formation ne se limite pas à ce niveau. « Avec le temps, le bureau atteindra plus de 100 filles. Il y aura d’autres formations qui vont arriver notamment: l’hôtellerie, la menuiserie, la maçonnerie et bien d’autres qui seront au profit des jeunes de l’arrondissement », ajoute-t-elle.

Notons que l’autonomisation des femmes centrafricaines est un facteur indispensable pour la paix et le progrès social, économique et environnemental de donner l’opportunité dans les activités génératrices de revenu.                 

    Eliphaz Niamazime