Une information totalement rejetée par le ministère de l’éducation nationale aussi, aucune révision constitutionnelle n’est venue modifier les dispositions qui stipulent clairement que les deux langues (Sango et Français) ont le même statut.

En République Centrafricaine, une rumeur circulant de bouche à oreille a été aussi relayée à travers un post sur Facebook affirmant que la langue française est exclue de l’enseignement et est remplacée par le Sango, l’une des langues officielles dans les établissements scolaires en Centrafrique, est une fausse nouvelle.

La légende de ce post Facebook affirme : « Allô la terre, le président de la république Centrafricaine, le Président Touadera a décidé de faire du Sango la langue officielle en remplacement du français hummmm » Attention, c’est une fausse information.

Le français n’a cessé d’être enseigné dans les écoles en Centrafrique.

Pour démêler le vrai du faux, la rédaction de l’association des Fact-Checkers de Centrafrique(AFC) a réalisé une entrevue avec Samuel Feizounam-Wanfio, Directeur général de l’Institut National de la Recherche d’Animation Pédagogique au Ministère de l’Education, qui rejette cette information :

‘’C’est archi faux, la langue française reste et continuera à être enseignée dans les établissements d’enseignement publics et privés en République Centrafricaine.

L’introduction de Sango dans le curricula de l’enseignement primaire en Centrafrique, fait suite à un constat des pédagogues, dues à la baisse de niveau des élèves. ‘’

Le Sango et le français, deux langues officielles en Centrafrique

Plus loin dans nos recherches, cette rumeur n’est pas fondée selon la constitution centrafricaine du 30 mars 2016. Car, elle stipule dans son article 24 que la langue nationale du pays est  » le Sango » et que ses langues  » Sango et le français » sont officielles. Aucune des procédures de révision de ce texte, inscrites aux articles 151 et 152 et qui consistent soit en un vote à la majorité des trois quarts au Parlement, soit en un référendum national, n’a été envisagé.

Une rumeur relayée via un post sur Facebook a affirmé l’exclusion de la langue française et que le Sango officiellement sera enseigné dans les écoles en RCA. Après la vérification faite par la rédaction de l’AFC l’a prouvée fausse.

Princia Florence YALLA /Rédaction Fact-checking de l’AFC.

Projet réalise sur appui de #FreePressUnlimited et de l’#Union Européenne dans le cadre de #covid19responseinafrica.

Des informations et des images vous paraissent douteuses ? Contacter notre rédaction au 00236 74 02 15 70/ 75 81 61 38/ 75 38 11 73, ou écrivez-nous sur le mail factcheckingefc@gmail.com