Au dernier jour du dépôt des candidatures, Désiré Nzanga Kolingba Bilal a fait acte de candidature à la présidentielle du 27 décembre 2020. Son dossier a été déposé à l’Autorité National des Elections (ANE).

Accompagné par ses militants en liesse, Désiré Nzanga Kolingba Bilal, bien qu’encore convalescent et visiblement fatigué, ce candidat N°16 est confiant, posé avec plein d’espoir de remporter les prochaines élections du 27 décembre 2020.

Désiré Nzanga Kolingba Bilal se présente pour la deuxième fois, après les élections de 2015. En effet, candidat à l’élection du président de transition après la démission de Michel Djotodia le 10 janvier 2014, Désiré Nzanga Kolingba Bilal  arrive au second tour, où il est battu par Catherine Samba-Panza aussi candidate à la présidentielle de 2020.

En 2015, Désiré Nzanga Kolingba Bilal  se présente à la présidentielle et arrive troisième au premier-tour avec 13% des voix.

Ce banquier est resté silencieux durant le quinquennat de Faustin Archange Touadera. Ce qui a fait circuler des rumeurs sur son possible ralliement avec le MCU du président actuel. Cette rumeur avait  finalement crée les dissidences au sein du parti RDC. Ce parti, crée par le feu général d’armée André Kolingba a géré le pouvoir de 1981 à 1993.

Désiré Nzanga Kolingba Bilal  est le 16e candidat après Faustin Archange Touadera (N°1°), Anicet Georges Dologuele (N°2), Martin Ziguélé (N°3), Sylvain Eugène Ngakoutou Patassé (N°4), Mahamat Kamoun (N°5), Augustin Agou (N°6), Me Crépin Mbouli Goumba (N°7), Dr Serge Djorie (N°8), Eloi Anguimate (N°9), Alexandre Ferdinand Nguendet (N°10), Abdou Karim Méckassoua (N°11), Catherine Samba-Panza (N°12) et François Bozizé (N°13), Cyriaque Gonda (N°14) et Nicolas Tiangaye (N°15).

La Cour Constitutionnelle aura son dernier mot pour valider ou invalider les candidatures non conformes aux dispositions légales.

Fridolin Ngoulou