Clarence Kopogo a a défendu la culture culinaire Centrafricaine du 25 au 27 septembre au festival Food Temple Africa de Paris.

Le promoteur culturel Vincent Mambachaka est intervenu comme expert culturel sur les questions de déforestation qu’exerce les sociétés de bois en détruisant plusieurs forêts, ce qui menace la culture des feuilles de Gnetum dans leur habitat naturel mais aussi pousse à l’exode des pygmées qui sont un peuple protégé par l’Unesco.

Ici en image le “yabanda”, plat préféré des Centrafricain version revisitée

Nous nous retrouverons bientôt sur le grand salon des entrepreneurs africains en France (Salon Business Africa) qui se tiendra le 24 et 25 octobre prochain à Montreuil où Clarence présentera une masterclass sur le poisson fumé.