Créé en 1971, le Médecin Sans Frontière a totalisé 50 ans d’existence dans le monde et près de 25 ans en Centrafrique. Toutes ces années sont pleines de services en matière d’intervention dans le domaine humanitaire et plus particulièrement en matière de soin de santé.

A cet effet, le bureau du Médecin Sans Frontière en Centrafrique a organisé une célébration le mercredi dernier à Ledger Plazza à Bangui. Même si cela fut un moment de réjouissance, il a servi aussi d’occasion pour faire le bilan de toutes les interventions humanitaires réalisées en Centrafrique.  

« Aujourd’hui environ 3000 collaborateurs MFS mettent en œuvre 13 projets en Centrafrique particulièrement à Bria, Zemio, Bangassou, Bambari, Kabo, Batangafo, Bossangoa, Boguila, Carnot et à Bangui où nous intervenant avec 4 projets dédiés aux patients souffrant du VIH Sida, de la Tuberculose, à la maternité de Castors et aux nombreuses victimes d’agressions sexuelles ainsi qu’à l’hôpital traumatologique de Sica », a expliqué Gwenola François, représentant-pays des MSF .

Toutes ces interventions ces dernières années ont été réalisées dans un contexte difficile causé par le conflit armé qui secoue la République  centrafricaine. Toutefois, la dégradation avancée des routes, la situation d’insécurité grandissante et la violation du droit humanitaire international fait partie des difficiles que cette organisation médicale rencontre. Présent lors de cette célébration, Dr Jean Baptiste Madoumdji, Directeur Général de la Pharmacie et de l’organisation des soins qui a représenté Dr Pierre Somse, ministre chargé de la santé publique et de la population, a témoigné combien toute la reconnaissance du gouvernement centrafricain envers le MSF qui malgré les conditions difficiles et dangereuses, arrive et continue d’intervenir dans les soins de santé.

Il faut retenir que le MSF est une organisation humanitaire internationale qui existe dans 80 pays à travers le monde permettant de soutenir les populations pour améliorer leur accès aux professionnels de santé et aux médicaments. Il travaille dans le respect de l’éthique médicale  et selon le principe de neutralité et d’impartialité et a pour mission de fournir une aide médicale à tous ceux qui sont en situation de détresse lors des conflits armés et d’épidémie de catastrophe naturels et d’exclusion sociale.

 En RCA, le MSF travaille en collaboration avec le ministère de la santé publique et de la population dans le domaine de la santé primaire et dans les soins hospitaliers à travers ses différents projets de santé maternelle, infantile, de chirurgie, des activités spécialisées en VIH, Tuberculose, en santé mentale, en surveillance épidémiologique, en laboratoire, en matière de secours aux victimes d’agressions sexuelles, la vaccination et la promotion de la santé.

Brice Ledoux Saramalet