L’Eglise catholique a, dans une note datant du 29 aout 2022 décliné sa participation au comité de réécriture d’une nouvelle constitution de la République Centrafricaine. Dans le décret pris lundi 12 septembre entérinant les membres de ce comité de rédaction d’une nouvelle constitution, l’église catholique n’est pas finalement représentée. Ci-après la note de la Conférence Episcopale de Centrafrique.

Bangui, le 29 Août 2022

À Monsieur Obed NAMSIO

Ministre d’État Directeur de Cabinet à la Présidence de la République

Réf : n°30/CECA/2022

Objet : La non-participation de l’Église Catholique au Comité chargé de rédiger le projet de la Constitution de la République Centrafricaine

Monsieur le Ministre d’État et Directeur de Cabinet,

Par décret n°22 348 du 26 août 2022, le Président de la République et Chef de l’État a créé et institué un Comité chargé de rédiger le projet de la Constitution de la République Centrafricaine dont les membres comprennent en outre trois (3) Représentants des confessions religieuses (Cf. Art. 3.9).

Au stade actuel des débats, tout en tenant compte des verrous constitutionnels, la Conférence Épiscopale Centrafricaine (CECA) s’interroge sur la justesse de la démarche en vue de la rédaction d’une nouvelle Constitution.

Elle estime en son for intérieur que la parole aurait d’abord dû être donnée au peuple centrafricain. A cet effet, une large consultation pourrait indiquer au-delà de tout doute les dispositions du peuple quant à la nécessite de cette révision. Dès lors, la création du Comité de Rédaction se justifierait à l’issue d’une telle démarche référendaire.

Fort de ce qui précède, et au regard de votre Lettre circulaire du 29 août 2022, n°0031 PR/DIRCAB/22, tout en remerciant le Président de la République et Chef de l’État pour la confiance qu’il ne cesse de placer en l’Eglise catholique, la Conférence Épiscopale Centrafricaine décline votre invitation de faire partie du Comité chargé de rédiger le projet de la Constitution de la République Centrafricaine.

Comptant sur votre compréhension, veuillez agréer, Monsieur le Ministre d’État et Directeur de Cabinet, l’expression de notre haute considération.

Pour la Conférence Episcopale centrafricaine

Mgr Nestor Désiré Nongo Azagbia

Evêque de Bossangoa

Président de la CECA

Ampliation : Présidente de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique (PCRC)