Aux environs de 2 heures du matin du dimanche 7 novembre 2021, les Forces Armées Centrafricaines (FACA) et les Forces de Sécurité Intérieure (FSI) ont encerclé ces 3 villages en vue de mener des opérations de fouilles de maison et du contrôle de cartes d’identités nationales (CIN).

Selon nos sources proches des autorités locales, les villages de Yamboro, Ndagala et Bimo ont été envahis ces derniers temps par des étrangers et malfrats qui roderaient tout autour des ces villages situés à entre 20 à 35 kilomètres de la capitale de la République Centrafricaine.

L’objectif de cette opération de grande envergure est de mettre la main sur ces malfrats qui s’infiltrent au sein de la population civile et de rapatrier les étrangers qui ne sont pas en règle et que leur présence sur le sol centrafricain est injustifiée.

Et à l’issu de ces opérations, les Forces Armées Centrafricaines et les Forces de Sécurité Intérieure ont réussi non seulement à mettre la main sur quelques armes de chasse détenus illégalement par les occupants de ces villages mais également les sans papiers aussi nationaux qu’étrangers. Ces sans papiers nationaux ont été transféré à Bangui et plus précisément à la Centrale dans le 4ème arrondissement. Les étrangers sans papiers, eux, ont été maintenus à Kolongo en attendant de régulariser leur situation et de rapatrier ceux qui sont rentrés illégalement sur le sol centrafricain .

Selon nos sources, des Togolais, Congolais, Rwandais, et autres nationalités étrangères sont nombreux dans le village Ndagala, situé à 30 kilomètres de la capitale de la République Centrafricaine. Tous ces étrangers et les nationaux sans papiers qui sont tombés dans le filet des FACA et FSI à Yamboro, Ndagala et Bimo sont d’abord transférés à Yamboro sur le terrain de l’école mixte de cette localité avant d’être ramenés à Bangui à bord des véhicules militaires .

Rappelons que ces opérations de fouille de maisons et de contrôle de papiers des nationaux et étrangers vivant dans ces localités ont été saluées par les habitants eux-mêmes. Ces contrôles n’ont pas mis à l’abri tous les conducteurs et les passagers des transports communs.

Ces opérations de fouille de maison et de contrôle des papiers par les Forces Armées Centrafricaines et les Forces de Sécurité Intérieure vont se poursuivre et s’étendre sur l’ensemble du territoire national dans l’objectif de garantir la paix et la sécurité au sein de la population civile en éjectant les malfrats en son sein.

Joseph Nzah