Dans le cadre des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre, l’ONG URU a initié plusieurs activités dont la formation des jeunes filles et femmes sur les différentes formes de violences en vue de marquer ces journées.

L’objet principal de cette activité qui a démarré le 25 novembre et qui prendra fin le 10 de ce mois de décembre est de conscientiser la jeunesse à plus de responsabilité dans leurs actes quotidiens.

Le thème retenu pour cette année est : « Tous unis pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des jeunes filles en RCA ».

Cette question qui préoccupe aujourd’hui l’humanité est celle des multiples violences faites aux femmes dans sa globalité. Les responsables de cette organisation qui œuvre depuis 2014 dans le domaine de la protection des jeunes, notent d’abord une faible participation du genre féminin dans les organisations des jeunes, ces dernières se limitent à des postes qui ne leur offrent pas la possibilité de se prononcer sur certains sujets.

Pour Alida Esther Yakota, l’une des responsables à l’ONG URU, cette rencontre a pour mission de « créer un cadre de concertation entre les jeunes en vue d’identifier et de développer des stratégies et des bonnes pratiques visant à lutter contre les violences basées sur le genre dans les milieux jeunes ».

Eunice Mamadou, jeune leader du 5e arrondissement de Bangui, participante à cette formation se réjouie de l’organisation de ce moment qui pour elle a permis de découvrir des textes interdisant la maltraitance des femmes et filles. Elle souhaite la pérennisation de cette activité à l’intérieur du pays pour permettre à ses pairs jeunes de connaître leurs droits et devoirs dans la société.

Il est aussi important de souligner que cette activité vise dans un premier temps à sensibiliser ces jeunes à s’engager davantage dans des initiatives sociocommunautaires sur les questions liées à la prévention et réduction des VBG. Pour ce faire, l’ONG URU a vulgarisé des textes juridiques nationaux et internationaux sur la défense et la protection de la femme en générale.

Implantée depuis 2014 en RCA, l’ONG URU a pour mission de promouvoir le leadership et la participation active des jeunes dans le processus de la consolidation de la paix en RCA, facteur du développement durable.

Christian Steve SINGA