Nombreux sont les Centrafricains à suivre la 33e Edition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022 qui se déroulaient au Cameroun voisin qui s’est terminé par le sacre du Sénégal le 06 février 2022.

Le rêve de ce peuple pour une participation historique à la CAN camerounaise a été brisé par la victoire de la Mauritanie le 30 mars 2021 à Bangui sur son hôte (01-00). C’est donc devant leurs écrans et sur leurs Smartphones que les centrafricains ont suivi de bout en bout la compétition en spectateurs et supporters des vingt-quatre finalistes de cette compétition africaine.

Cette absence à la grande messe du foot africain a enragé une large partie de l’opinion qui a exprimé son ras-le-bol sur les réseaux sociaux et exigé des responsables du foot centrafricain, notamment le Ministère des Sports et la Fédération nationale de foot, une qualification à la CAN 2023 en Côte d’Ivoire.

Il suffit de lire les posts Facebook du groupe « Actu Sport Centrafricain » et les commentaires pour se rendre compte du désir de ce peuple d’être aussi acteur à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations au lieu de voir les autres jubiler.

Réaction de la Fédération Centrafricaine de Foot (FECAFOOT)

Si l’instance faitière du foot centrafricain a été mise en cause dans l’échec des Fauves pour se qualifier, cette responsabilité est partagée avec le Ministère des Sports. Ainsi pour ne pas refaire les fautes antécédentes et se préparer aux éliminatoires de la CAN 2023, les membres du Comité Exécutif (COMEX) de la Fédération et des responsables des autres entités actives (DTN et les départements stratégiques : marketing et communication, juridique, éthique, formation, PST) étaient en conclave à Boali du 22 au 23 janvier à Boali en vue de réfléchir et élaborer « des recommandations pertinentes (…) pour permettre à la Fédération Centrafricaine de Football (FECAFOOT) d’orienter des stratégies et actions utiles en vue d’assurer une meilleure participation des Fauves aux prochaines compétitions continentales ».

Ensuite, « Mr Célestin Yanindji, Président de la FECAFOOT, a réservé la primeur des résultats des travaux de cette retraite stratégique à son Excellence Monsieur Aristide Brian REBOAS, Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et de l’Education Civique, en lui remettant officiellement dans la journée du 02 février 2022, les recommandations issues de cette retraite assortie d’un budget prévisionnel », a indiqué la FECAFOOT dans un post Facebook.

 Et, pour l’adhésion nationale, « la semaine prochaine est réservée à des séries de consultations sur les lesdites recommandations auprès des partenaires que sont : les diverses institutions, les supporters, les dirigeants et les médias pour échanger au sujet des stratégies retenues par le Comité Exécutif », la même source.

L’on sait que la première recommandation des centrafricains et de la FECAFOOT est la réhabilitation du stade 20.000 places suspendu par la CAF/FIFA obligeant les Fauves à jouer leurs matchs à l’extérieur. La réponse de l’Etat est indispensable et très attendu. A l’unissons, nous répétons la voix de ces centrafricains qui réclament que « nous voulons aussi être à la CAN ».

Junior Max Endjigbongo