La direction générale du groupe scolaire Saint François, membre de l’Enseignement Catholique Associé (ECAC) a évalué positif les résultats de ses élèves a l’examen du baccalauréat session de juin 2022. Evaluation faite à l’issue d’une rencontre avec la première promotion des bacheliers issus dudit établissement, le 10 septembre 2022 à Bangui.

Selon les statistiques présentées par Clément Ngouaka, directeur général du groupe scolaire Saint François, sur 42 candidats dont 22 filles et 19 garçons, présentés lors du premier et second tour du baccalauréat session de juin 2022, 31 candidats ont obtenu leur diplôme. Un satisfecit pour la direction dudit établissement scolaire, des parents y compris des nouveaux bacheliers.

Enoch Sanzé, vice-président de l’association des parents d’élèves du groupe scolaire Saint François, apprécie à sa juste valeur la qualité de l’enseignement dispensé aux élèves. « C’est un sentiment de satisfaction pour nous par rapport aux résultats que nous venons de connaître aujourd’hui. Sur un effectif de 41 candidats 31 sont admis soit un pourcentage de 78%  donc le bureau de l’association des parents d’élèves du groupe scolaire Saint François est très satisfait de ce résultat. Cela reflète la qualité de l’enseignement dispensé ici. Ce qui veut dire que cet établissement fait un travail de qualité pour former nos enfants », s’est-t-il réjoui.

Christelle-de-Gracia Wilnelle Kassaï Wambita, élève en classe de terminale D au groupe scolaire Saint François qui vient de décrocher son baccalauréat parle de ses atouts. « Ce qui a fait ma force c’est d’abord la discipline, le travail et le succès comme l’indique la devise de notre établissement. J’ai très bien travaillé lors des épreuves écrites de ces examens. Après avoir obtenu mon baccalauréat, je vais poursuivre mes études à l’université. Je ferai la médecine. Cela a été ma vocation depuis mon enfance ».

Tout comme Christelle-de-Gracia, Déchance Sophonie Bediane Demassé, rêve de devenir un inspecteur financier dans l’avenir. Mais avant d’y parvenir, il compte débuter  ses études universitaires dans le domaine de l’économie. « Pour réussir au baccalauréat ce n’est pas facile. Mais nous avons entendu les conseils de nos enseignants. On n’a pas fait de miracle pour réussir à cet examen mais c’est par ce qu’on s’est donné à fond. Nous avons mis en pratique les enseignements reçus au groupe scolaire Saint François. Ce qui nous a fait valoir cette réussite », a déclaré Déchance Sophonie Bediane Demassé.

« A l’université je vais m’inscrire à la faculté des sciences de gestion et de comptabilité. Depuis mon enfance, je rêve de devenir un inspecteur des impôts ou de finance. Je demande à mes paires jeunes qui ont la tendance à se détourner du chemin de l’école de prendre conscience de leur avenir et de notre pays. Ils doivent étudier et se donner au travail afin de réussir leur vie » ajoute-t-il.

Clément Ngouaka, directeur général du groupe scolaire Saint François, se félicite du taux de réussite des élèves de son établissement. « Nous avons pu présenter 42 candidats à l’examen du baccalauréat session 2022, dont 22 filles et 19 garçons. A la délibération, premier comme second tour nous nous retrouvons avec 31 admis. Nous sommes très contents pour avoir fourni 78,04% du taux de réussite de nos élèves. Nous avons tenu compte de toutes les difficultés auxquelles nous nous sommes confrontés et nous sommes arrivés à ce stade aujourd’hui. Il y a certes des difficultés, mais sur le plan académique on a pu surmonter le maximum pour en arriver là. Je suis convaincu que dans les autres années à venir nous allons dépasser ce pourcentage si nous gardons le même dynamisme. Le baccalauréat c’est la clé qui ouvre la porte aux grandes études. Ils doivent conserver les meilleurs qu’ils ont eus de leurs enseignants. S’ils seront à l’Université de Bangui, il faudrait qu’ils fassent des recherches, approcher leurs professeurs pour poser des questions sur certaines parties du cours qu’ils ne comprennent ».

Cette rencontre qui a vu la participation des responsables du groupe scolaires Saint François, des élèves de la première promotion des bacheliers dudit groupe ainsi que leur parent est la première au sein de l’enseignement catholique associé de Centrafrique. Selon la communauté des sœurs de François d’Assise, c’est une manière d’encourager les lauréats et sensibiliser les élèves à viser l’excellence pendant les examens.

Pétrus Namkoina