Le Procureur de la République, près le Tribunal de grande instance de Bangui Eric Didier Tambo a présenté ce jour à la presse le suspect Juan Remy Quignolot, pris la main dans le sac à son domicile au SICA 1 dans le 1er arrondissement de Bangui par des éléments de l’Office Centrafricain de Répression du Banditisme (OCRB).

Âgé de 55 ans, Juan Remy Quignolot est un militaire français à la retraite avec le grade de sergent. Co actionnaire dans le groupe mercenaire de Christophe Renotaut et Bernard Cousin qui alimentaient des tensions au niveau du Km5 depuis 2013, il a été arrêté avec plusieurs effets militaires : armes de guerres et de munitions en plus des outils informatiques et une importante somme d’argent.

Dans son disque dur que la police a saisi, on y trouverait des images de formation des rebelles, selon les agents de la police nationale.

«En 2013, il était chargé de former les Séléka au camp De roux et il se dit consultant de la presse mais on n’a même pas récupéré un petit papier journalistique ni des micros à son domicile », souligne le Procureur Général.

Le suspect exerce comme consultant presse dans plusieurs organisations internationales mais a été aussi au service de la société privée de gardiennage «  Power Sécurité », proche de son pays.

Selon le Procureur, il sera autorisé à disposer de son conseil conformément à la loi, en attendant que la procédure d’enquête finisse son cours. Le suspect n’a pas souhaité se prononcer sans son avocat.

La procédure sera accélérée pour permettre son audition par les juges.

Fridolin Ngoulou