Dans le cadre de la 2eme Edition de la foire culinaire, l’ONG Internationale ACCESS Solidarité a organisé l’élection de la « reine culture ». Ceci est un ensemble de concours de l’art culinaire, danse folklorique et de la tenue traditionnelle destiné aux jeunes centrafricaines âgées de 20 à 28 ans venues de l’intérieur du pays et de la capitale Bangui. Dix candidates en lice pour ce concours qualificatif Miss Africaine Culture top model, toutes inspirées à la création au centre culturel Samba Panza.

La soirée a commencé depuis le samedi 07 mai 2022 sur un podium lumineux, où des jolies filles aux corps sveltes avec des jambes luisantes se disputent la qualification pour la prestigieuse couronne de Miss Africaine de Culture qui se tiendra au mois de novembre 2022 au Congo Brazzaville.

On note la présence des officiels et beaucoup des jeunes assistent au défilé de belles créatures centrafricaines habillées de robes en pagne africain, suspendues sur de hauts talons.

Le représentant pays de l’ONG Internationale ACCESS Solidarité en Centrafrique, Eric Martial Brouka qui coordonne les activités et organise les concours à l’intérieur du pays pour la sélection des différentes participantes au concours national explique : « Cette activité consiste à mettre en valeur la culture centrafricaine, socle de notre d’identité et histoire, qui passe par la connaissance de plus de 120 groupes ethniques en Centrafrique. Par-là,  on est en train de valoriser les caractéristiques folklores, culinaires et anthropologiques. Des jeunes filles sont représentées pour mettre en valeur ces mets au travers des stands ».

Il a poursuivi : « Les filles sont les mères mais dans les faits se sont des femmes qui éduquent les enfants. C’est grâce aux femmes qu’on est devenu ce que nous sommes aujourd’hui. Si nous faisons cette activité en faveur des femmes, c’est le meilleur moyen de perdurer notre racine, notre identité culturelle »

La jeune femme splendide et ravissante centrafricaine, Mlle Moecha Stevia Yemima Benguelet Monté a finalement remportée la partie. Cette ravissante de 21 ans et 1,71 m avec 59 kilos, élève en classe de terminal est couronnée la reine culture et devient Miss Centrafricaine culture, sous les applaudissements chaleureux du public, des familles des candidates et des officiels centrafricains. Elle est du groupe ethnique Yakoma appartenant à la Communauté Ngbandi.

Elle se dit heureuse de remporter cette fois-ci après deux mois d’intense de travail car, elle avait perdu l’année dernière.  C’est ainsi qu’elle encourage les filles à plus d’effort pour espérer représenter le pays à la grande finale de Miss Culture Afrique.

Pour le représentant pays, ce concours a toute son importance. « On vient tous de quelque part pour être ensemble, mais nos diversité ethniques ne doivent pas être un obstacle et le fait que tu manges à table les mets occidentaux cela ne devait pas t’empêcher au moins une fois par semaine que tu puisses présenter à table les mets traditionnels et que tu te laves les mains puis tu manges c’est lorsque ta femme qui prépare ce repas et elle va montrer aux enfants,  ceux-ci vont répercuter cette tradition culinaire, indéfiniment on va conserver notre patrimoine culinaire en Centrafrique ».

La prochaine échéance sera au Congo Brazzaville au mois de novembre 2022. La reine culture ira représenter le pays pour la présentation de l’art culinaire, la tenue traditionnelle, la danse folklorique ou toutes les femmes de tous les pays d’Afrique seront à l’honneur à Brazzaville.

                                                Assimby Komodou