La cérémonie officielle de la remise du bâtiment du haut-commissariat de 92 logements situé dans le 6e arrondissement de Bangui a lieu ce mardi 28 décembre 2021. Ceci en présence de représentant du haut-commissaire colonel Kassa. Cette cérémonie est également marquée par la remise des kits au  personnel de la jeunesse pionnière nationale.

Ces travaux de réhabilitation qui ont commencé depuis le mois de février 2019 par le Groupe Espace Confort Polytechnique (GECPT) sont enfin à leurs termes. Selon le colonel Kassa, chargé de mission défense à la Jeunesse Pionnière Nationale, le retard des travaux se justifie par le problème de la trésorerie : « Les travaux ont duré 03 ans car c’est depuis 2019 qu’on les a commencé. On a pris du retard par rapport au problème de trésorerie, mais le personnel de la JPN est content de recevoir aujourd’hui le bâtiment, la clôture et les instruments permettant son  bon fonctionnement ».

En outre, un kit composé de 150 maillots, 160 survêtements, un salon, 30 chaises, un groupe électrogène et d’autres outils ont  été remis au personnel de la JPN. Le représentant du ministre de l’urbanisme monsieur Jonas Depanda le directeur général des ressources humaines à la présidence se dit très fier de la finition des travaux. Toutefois, il a exhorté le personnel à faire bon usage des kits qu’ils ont reçus : « Je dégage une bonne impression parce qu’on a vu que les travaux sont bien réalisés et nous avons aussi vu le matériel et les mobiliers donc c’est une parfaite satisfaction. Et j’en profite pour exhorter le personnel à prendre conscience et de bien protéger les kits. Le gouvernement a des difficultés mais s’il arrive à mettre à votre disposition des lignes budgétaires et si vous arrivez à faire des réalisations, il va falloir que tout cela soit protégé ».

Ces travaux de réhabilitation se poursuivent également dans la localité de Moulangué et les travaux seront clos dans le premier semestre 2022. Précisons que le coût total de ces travaux s’élèvent à 240 millions de FCFA qui seront prélevés sur le budget de l’Etat centrafricain.

Belvia Esperance Refeibona