La Plate-forme des Pentecôtistes de Centrafrique (PPC), s’est réunie en assemblée générale ordinaire du 25 au 26 février 2022 au sein de l’église Grâce Pour Tous dans le 4e arrondissement de Bangui, afin de réfléchir sur le fonctionnement et asseoir sa vision.

Cette plate-forme, qui s’appelait encore il y a deux mois l’Union des Pentecôtistes de Centrafrique (UPC) a changé cette dénomination vue la coïncidence du sigle avec celui de l’UPC de Ali Darass.  La PPC compte actuellement au moins 400 dénominations pentecôtistes, sous la direction de l’apôtre Richard Mandazou.

Lors de cette rencontre, l’Apôtre Noel Demongai a exhorté l’assistance dans le livre de Matthieu 24 : 46 – 51 qui parle de la vigilance.  En effet,  la thématique principale est la conscientisation de tous les adhérents et de tous ceux qui veulent aider ladite organisation de se mobiliser sur la vision que Dieu a donnée à son serviteur dans l’intérêt général du corps de Christ en Centrafrique.

Selon le président de PPC « les hommes de Dieu ont reçu le mandat de prêcher la bonne nouvelle de Dieu pour le salut des hommes sur la terre et au travers de cette plate-forme. J’ai pensé que tout ce que le Seigneur a mis dans mon cœur pour les serviteurs de Dieu, pour cette Nation c’est pour qu’un jour les gens reconnaissent que Dieu est en train de les aider et il va faire quelque chose de nouveau en Centrafrique».

A en croire l’apôtre Richard Mandazou l’église pentecôtiste est la plus répandue en Centrafrique. Et « Notre rôle primordial est de canaliser et de former les hommes de Dieu qui ont reçu le mandat pour que leur comportement profite au salut du peuple. Il y a un message de salut qui se dessine dans la bouche de chaque serviteur ».

Pour le Dialogue Républicain qui s’annonce, les serviteurs de Dieu, dirigeants de cette plate-forme comptent livrer un message capital au chef de l’Etat.

Assimby Komodou