Présent à Tunis pour participer à la huitième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD ouverte, le 27 août 2022 au Palais des Congrès, en présence du Président tunisien, Kaïs Saïed, et de son homologue sénégalais et Président de la Commission de l’Union Africaine, Macky Sall, du Premier ministre japonais, Fumio Kishida (via la plateforme de visioconférence Zoom) et de 20 Chefs d’Etat et de gouvernements africains, le Chef d’Etat centrafricain, le Professeur Faustin Archange Touadera a exprimé sa vision pour la relance économique de l’Afrique.

Dans sa déclaration à la tribune, le Pr F. A Touadera a exprimé le vœu que « l’agriculture, identifiée comme le secteur clé pour la relance économique et le développement, devra intégrer et promouvoir au niveau continental, une approche globale et cohérente ».

Ensuite, le Chef d’Etat centrafricain a souhaité « la mise en place des mécanismes financiers souples de soutien au secteur privé » dans le cadre des relations économiques entre les institutions internationales, le Japon et l’Afrique.

Enfin, il a invité les investisseurs japonais ou d’ailleurs à venir « explorer les opportunités d’investissement en République Centrafricaine ».

Profitant de cette conférence, le Premier ministre japonais, Fumio Kishida a annoncé une aide de 30 milliards $ à l’Afrique.

Pareillement, l’Empire du Soleil s’est engagé à soutenir 300 africains œuvrant dans l’agriculture et la santé.

Macky Sall et Touadera ainsi que des Présidents africains déplorent l’absence du Maroc :

Pays hôte de la TICAD 8, la Tunisie a déroulé le tapis rouge au leader du Front Polisario, Brahim Ghali avec un accueil présidentiel et un protocole réservé à un chef d’État, cela a déplu au Maroc qui s’est retiré de la conférence et a suscité de vives réactions de certains pays.

Pour cela, le Maroc a publié un communiqué de presse pour condamner le pays hôte : « la Tunisie, contre l’avis du Japon et en violation du processus de préparation et des règles établies, a décidé unilatéralement d’inviter l’entité séparatiste », a déclaré le Ministère des affaires étrangères du Maroc.

En réponse, la Tunisie a exprimé son « profond étonnement » sur la réaction de la diplomatie marocaine et a rappelé son ambassadeur à Rabat « pour consultations » avant de faire remarquer que le pays observe une « neutralité totale sur la question du Sahara occidental, en conformité avec la légitimité internationale », tout en dénonçant des « préjugés inacceptables à l’égard de Tunisie ».

Emboitant le pas au Maroc, le Président sénégalais et de la Commission de l’UA « regrette que ce rendez-vous de la TICAD soit marqué par l’absence du Maroc, un éminent membre de l’union africaine, faute de consensus sur une question de représentation. Nous espérons que ce problème trouvera une solution durable à l’avenir pour la bonne marche de notre organisation et de nos partenariats dans un cadre serein et apaisé ».

Puis, dans son discours, F.A Touadera a réitéré que « la République Centrafricaine soutient la déclaration du Président Macky Sall, Président en Exercice de l’Union Africaine quant à l’absence du Maroc ainsi que le non-respect des règles établies pour la participation à ce Sommet ».

Cette huitième édition a pris fin dimanche 28 août 2022 et a permis d’identifier les moyens de parvenir à la résilience, l’inclusion et l’abondance en Afrique, dans un contexte de crise marqué par l’épidémie mondiale du nouveau coronavirus, le réchauffement climatique et la situation en Ukraine.

Quelque 50 grandes sociétés nipponnes ont participé au Forum d’affaires de la TICAD 8. Elles ont représenté 100 chefs d’entreprises et directeurs exécutifs.

 Au total, 300 hommes d’affaires d’Afrique (100) et de Tunisie (100) et du Japon ont participé à ce “Business Forum”.  Junior Max Endjigbongo