La 12ème édition de la foire agricole de Bouar s’est achevée sur une note de satisfaction pour les autorités de la ville. Pour que les cultivateurs de la Bouar accèdent à l’agriculture moderne, le député de Bouar 1, Fleury Junior Pabandji compte sur l’implication du gouvernement et des partenaires.

Dans son discours marquant l’ouverture et la clôture de cette 12ème édition de foire agricole qui s’est achevé le 6 février, le député de Bouar 1 a beaucoup insisté sur l’implication des partenaires au développement qui se sont installés dans sa circonscription et l’appui du gouvernement pour accompagner les agriculteurs de Bouar à muter pour l’agriculture moderne.

Pour  le député, seul les partenaires et le gouvernement peuvent accompagner les cultivateurs dans ce processus. « Je ne pourrais parler de la réussite de cette foire sans faire mention d’énormes difficultés que nos vaillants cultivateurs éprouvent. Nous sommes à l’heure de l’agriculture modernisée. Malheureusement, nos cultivateurs pratiques encore l’agriculture traditionnelle qui ne cadre pas avec la politique générale du gouvernement en matière d’agriculture. J’invite à cet effet le Ministre de l’agriculture et du développement rural à mobiliser les partenaires de ce secteur afin de prêter main forte à nos vaillants cultivateurs pour quitter le stade traditionnel », a soutenu le parlementaire.

Selon le député Pabandji, un don des machines agricoles du Ministère de l’agriculture ou des partenaires à l’organisation des Femmes rurales initiatrice de cette foire s’avère indispensable. Ce don sera un signal fort et un acte politique soutenant leur vision mais aussi permettra d’inciter les cultivateurs à lutter efficacement contre la faim dans la Nana-Membré.

Le Ministre de l’agriculture et du Développement rural Eric Rokosset-Kamot en reponse à cette préoccupation a rappelé et précisé le rôle des services de son département, présents dans la localité, notamment ACDA, PREPASS, ICRA de prendre conscience des potentialités agricoles dans la région et de travailler en synergie avec les producteurs pour l’amélioration de la production agricole et le bienêtre économique et social de la population.

Dans cet élan de mutation vers une agriculture modernisée, l’honorable député de Bouar 1 s’est déjà lancé avec certains partenaires dans le processus d’accompagner les producteurs

« Nous avons déjà commencé à travailler avec les cadres de l’ACDA et certains partenaires. Nos cultivateurs vont être encadrés par les cadres de l’ACDA. Donc, personnellement en tant que élu de la Nation,  je vais me battre pour que leurs organisations soient dotées des matériels qu’il faut pour quitter ce stade de l’agriculture traditionnelle à l’agriculture moderne », ajoute le député Fleury Junior Pabandji.

Pour le député de Bouar 1, le défi de l’agriculture dans sa circonscription n’est en effet plus seulement de produire en plus grande quantité, ou avec d’énormes qualités plus exigeantes, mais aussi et surtout de parvenir à produire tout en protégeant l’environnement et en préservant  la capacité de la génération future à assurer leurs propres subsistances.

La 12 ème édition de la foire agricole de Bouar avait permis aux agriculteurs de récolter plus de 100 millions de FCFA, des revenus en baisse à cause des crises qui n’ont pas permis la relance des activités agricoles dans la région.

Par Anthony-Sibanda