A un mois de baccalauréat, les élèves du Lycée d’application de l’école normale supérieure (AENS) se préparent ardemment pour décrocher leur bac. Oubangui Médias s’est approché de cet établissement pour s’enquérir du niveau de préparation des élèves de l’un des lycées scientifiques du pays.

Dans un mois, l’examen de baccalauréat va avoir lieu sur toute étendue du territoire national. Face à cela, les élèves du lycée d’application de l’école normale supérieure se sont mis dans les groupes de travail et les professeurs organisent des séries des Travaux Dirigés (TD) pour aider ces derniers à mieux comprendre les cours afin d’être capables de défendre les matières auxquelles, ils feront face.

Omer Narcisse Ndjihoutchi, censeur du second cycle donne des précisions : « vous savez que le niveau varie d’une série à une autre. En ce qui concerne la série C, pour l’instant ça va, c’est au niveau de la série D où il reste encore quelques difficultés à surmonter. Mais dans l’ensemble, nous avons de l’espoir. Nos professeurs sont des professionnels, ils savent enseigner et donner des exercices à l’appui ».

Pendant que certains élèves se battent en travaillant durement pour espérer obtenir sont le BAC 2022, d’autres attendent que leurs parents mettent de l’argent pour pouvoir obtenir l’examen.

Lydie Loïce Nzango, élève en classe de terminale D à l’AENS, conseille ses collègues à travailler dure pour obtenir des bons résultats : « j’interpelle mes collègues qui sont en train de bafouer les cours, parce que certains pensent qu’en ne faisant pas les cours, ils peuvent avoir gratuitement le bac. Il faudrait lire les cours et laisser de côté les blagues. Par ce que, c’est l’école qui est notre avenir. Ils ne doivent dès à présent cultiver l’esprit de la corruption pour réussir à l’examen ».

Notons que le baccalauréat de cette année aura lieu le 07 juillet sur toute étendue du territoire national.

Depuis plusieurs années, le taux de réussite au BAC démontre la baisse du niveau des élèves Centrafricains.

En 2017 à l’issue des deux tours, le taux de réussite au BAC était de 13% ;  24% en 2018 ; 25% en 2019; 32 %  en 2020.  L’année dernière, au premier tour, le taux de réussite s’élevait à 21,53%, sur plus de 23.073 candidats. 

Dorcas Bangui yabanga