Les élèves du  Collège Préparatoire International (CPI) avec l’appui de la Mairie de Bangui a organisé le mercredi dernier, une compagne de nettoyage au quartier Lakouanga situé dans le 2èm arrondissement de Bangui. L’objectif c’est de rendre le quartier Lakouanga salubre afin d’éviter toutes sortes des maladies qui proviennent de l’insalubrité.

L’insalubrité a gagné la ville de Bangui. Les dépôts d’ordures installés par la mairie dans les arrondissements de Bangui, une fois pleins, la collecte pose toujours un problème. Les populations déversent les ordures dans les canaux d’évacuation d’eau. Quand on sillonne les différents quartiers,  on retrouve les ordures sur les artères et oubliant que l’insalubrité est la source de plusieurs maladies.

En effet, cette activité de nettoyage dans le quartier Lakouanga est dénommée « quartier propre ». Les élèves de cet établissement sont descendus dans le quartier Lakouanga pour enlever les ordures jetées dans les canaux d’évacuation d’eau et de balayer aussi  les lieux impropres. Le coordonnateur du CPI Massama Weinta souligne : « Nous constatons qu’ici à Lakouanga, les ordures ménagères sont mal entretenues. Les populations les déversent dans les endroits de leur choix. Nous avons vu qu’il faut accompagner la municipalité dans son travail de rendre les lieux propres. Nous mobilisons nos élèves pour ramasser les objets délétères qui se trouvent sur les artères de Lakouanga. Nous avons lancé les avis aux écoles de pérenniser cette activité car aujourd’hui le CPI commence demain ce serait peut-être le tour de Saint Charles ».

  En effet, il reste peu de jour pour célébrer les fêtes de fin d’année. Mais triste est de constater que les objets plastiques sont partout et jonchent le sol, les canaux d’évacuation d’eau sont remplis par la saleté. La question du nettoyage  incombe à toutes les populations centrafricaines. Il ne faut pas mettre le poids de cette responsabilité que sur la municipalité.  Et c’est dans ce contexte que la Mairie avait instauré « l’opération tûmba zêndê » pour motiver la population à lutter contre l’insalubrité.

 « Nous interpelons les populations centrafricaines en particulier celles de Lakouanga de ne plus jeter les ordures dans les canaux d’évacuation d’eau ni de les laisser à l’aire libre », a martelé Asael Nathanaël Bao élève en classe de 1ere B.

Il est normal pour les populations de prendre conscience sur l’insalubrité, car un lieu délétère, malsain provoque des maladies. Les ordures ne doivent être jetées dans les canaux d’évacuation d’eau. Chaque ménage doit avoir un dépôt d’ordures  à la maison et une fois que les dépôts soient pleins, il faut contacter  certaines ONG qui se chargent dans ce travail pour venir les vider dans les lieux indiqués.

                                                                                             Wilfried Bouba