– « Plus de la moitié de la parcelle du parc de cinquantenaire vendue par la Mairie de Bangui à un consortium rwandais pour un usage à titre lucratif. Début des travaux en cours. En si peu de temps, l’actuel président de la délégation spéciale de la ville de Bangui a battu le record de la vente des parcelles dans la ville de Bangui », post Facebook de Rjpm-média Mayte, publié le 14 juillet 2021.

– La page Facebook Info/Mairie De Bangui fait un recadrage par un post le jeudi 22 juillet 2021 à 13h40

– Interrogé par l’’équipe #StopATènè, le 22 juillet 2021, le directeur Technique de la mairie de Bangui, Gabriel MINALOUMET précise qu’il s’agit d’une fausse information qui ne cadre pas avec la réalité de ce que fait la mairie actuellement.

– Donc la mairie de Bangui n’a pas vendu une parcelle du Parc du Cinquantenaire à un consortium de Rwandais.

Le 14 juillet 2021, une publication de Rjpm-média Mayte accuse la mairie de Bangui d’avoir vendu la moitié de la parcelle du parc de cinquantenaire à un consortium rwandais : « Plus de la moitié de la parcelle du parc de cinquantenaire vendue par la Mairie de Bangui à un consortium rwandais pour un usage à titre lucratif. Début des travaux en cours. En si peu de temps, l’actuel président de la délégation spéciale de la ville de Bangui a battu le record de la vente des parcelles dans la ville de Bangui»,


Capture écran du post Facebook du 15 Juillet 2021

Cette publication partagée une trentaine de fois dans plusieurs groupes, a eu un impact considérable sur la population banguissoise et dans le milieu de la diaspora centrafricaine en France. La rumeur s’est rapidement propagée de bouche à l’oreille dans la Capitale.

La publication de cette «infox» intervient à un moment où le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui participe au 41e Congrès de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) organisé du 18 au 22 juillet à Kigali, la capitale rwandaise. Il s’inscrit également dans un contexte de renforcement des liens bilatéraux entre la République centrafricaine et le Rwanda.

Vue la viralité et l’impact de la rumeur, la Mairie de Bangui a réagi, le 22 juillet 2021, à travers sa page Facebook, pour apporter un éclairage : « le Maire de la ville de Bangui après avoir ordonné le déguerpissement dans toute la capitale, a mis en place une stratégie d’embellissement qui consiste à construire des kiosques modernes avec toilettes qui répondent aux critères internationaux. Ainsi, il a été négocié par la Municipalité de Bangui, un partenariat avec une entreprise rwandaise prestataire appelée « Constructeur JF Investment LTD, spécialisée dans la construction des boutiques et appartements modernes qui a abouti à la construction de 36 kiosques modernes R+1 dans la lisière du Parc du Cinquantenaire sans mettre à mal l’espace vert… A titre de rappel, la Mairie de Bangui n’a jamais vendu un seul bien Municipal… »


Capture d’écran de la page Facebook de la mairie le 22 juillet 2021

En mission à Kigali, le Maire de Bangui a orienté l’équipe #StopATènè vers le directeur technique de la municipalité pour répondre à cette préoccupation.

Le 22 juillet, l’équipe #StopATènè a contacté le directeur technique de la Mairie, qui a donné les explications suivantes : « Le Parc n’est pas vendu. Ce sont des kiosques construits pour la municipalité de Bangui afin de résoudre ces problèmes de manque d’espace et d’occupation constatés à Bangui. Ce qu’on a pris à l’intérieur du parc ne vaut même pas 2 mètres. Nous avons pris cette partie du parc pour construire quelque chose pour le bien-être de la population. Je lance un défi. Que ceux qui disent que la mairie a vendu une partie du Parc apportent les preuves.»

L’information relative à la prétendue vente d’une portion du Parc du Cinquantenaire, est fausse.

#StopATènè, l’équipe qui lutte contre la désinformation et les discours de haine en RCA

Sources :

Mail envoyé au président de la délégation spéciale de la ville de Bangui

– Démenti sur la page Facebook de la Mairie de Bangui

– Echange téléphonique avec le directeur technique de la Mairie de Bangui