Clôture ce mercredi 05 décembre d’une formation de 30 jeunes femmes sur la technique de transformation du manioc en gari caramélisé fine et de l’attiéké, à la maison des jeunes de Bimbo. Une initiative du projet Engineering en partenariat avec l’ONG URU.

Apres un mois de formation, les 30 jeunes femmes de Bimbo, formées sur les techniques de transformation de manioc en gari caramélisé fine et de l’attiéké,  se sont quittées le mercredi 05 janvier 2022. « Apres cette formation, nous allons les diviser dans deux groupements de 15 filles, ensuite nous allons faire leur suivi. Nous irons vers les nouveaux partenaires pour avoir davantage des kits adaptés pour mettre en place cette unité semi industrielle dont nous rêvons depuis longtemps », a fait savoir Noël Danzi Koyassou, président du projet Engineering

Quant à Thibaut Rodrigue, l’un des formateurs, cette formation a tout son sens : « On se rend compte qu’il y a beaucoup des filles désœuvrées qui  ne font rien et cette formation vient à point nommé pour favoriser ces filles à être autonomes et de mener des activités génératrices de revenu qui vont leurs permettre d’avoir quelque chose au lieu de tout attendre auprès des hommes. Je crois que cette formation a rendu ces filles dynamiques et participatives.»

Le projet Engineering n’est pas à ses termes mais sera pérennisé comme le mentionne  Noël  Danzi Koyassou : «Notre nouveau projet est de mettre en place l’unité de la transformation semi industrielle de manioc,  mais il faut davantage renforcer la capacité de ces 30 jeunes femmes, sur d’autres modules comme informatique, la gestion de finance, le leadership féminine, la gouvernance associative. Nous allons d’abord enchainer sur notre fonds propre, avant que les partenaires puissent nous aider ».

Ce programme s’inscrit dans le projet Yap 2021 qui compte former 150 jeunes de la localité de Bimbo. L’objectif de ce projet est de promouvoir l’émancipation des femmes au sein de la société. Le but principal est de faire la promotion de l’excellence en Centrafrique.

A la fin de cette formation, ces participantes ont reçu des certificats et des kits composés des seaux, bassines, râpeuses, cuvettes, marmites, couteaux, grandes bâches et  des tamis à grosses mailles. Ces kits permettent à ces dernières de fructifier les activités génératrices de revenu. Azou  Chanelle, une participante se dit satisfaite et remercie cette association: «Je suis vraiment satisfaite par rapport à cette formation, moi qui attendait seulement que mon mari me donne de l’argent pour tous mes besoins. Maintenant, je peux le faire moi seule. Je remercie cette association pour tout ce qu’elle nous a appris et pour des kits qu’elle nous a remis pour nous aider dans notre parcours. Qu’elle reste dans cette même idée de former les jeunes ».

Le projet Engineering est une association à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle crée le 09 décembre 2015. Il a bénéficié de l’appui de l’ONG URU dans la réalisation de son activité.

Dorcas Bangui Yabanga