Une dizaine de magistrats admis à la retraite a organisé le vendredi 4 octobre une collation avec le patron du département de la justice,  Arnaud  Djoubaye Abazene afin de remercier l’Etat centrafricain pour les efforts fournis afin d’assurer aux juges et magistrats des meilleurs protections sociales.

Une rencontre inédite qui a vu la participation des hommes de droit sous la houlette du ministre d’Etat en charge de la justice Arnaud Djoubaye Abazene dans la salle de banquet de l’Assemblée nationale. Durant plus de deux heures du temps, ces magistrats ont à travers des témoignages dressés un parcours satisfaisant de leurs missions en tant que magistrats et juges.

Le collectif de ces magistrats retraités dans leur déclaration a remercié de tout cœur le gouvernement centrafricain. Jean Noël Bangué a livré leurs impressions en ces termes : « La vie est une marche et la vie professionnelle est un parcours du combattant, il y a un point de départ et d’arrivée. Durant ces parcours, plusieurs choses peuvent arriver, comme les décès, maladies mais si on est aujourd’hui arrivé au point B nous ne pouvons qu’en être fiers. Nous ne sommes pas plus-value que ceux qui sont restés en route, seul Dieu sait pourquoi il nous a gardé. C’est donc après les loyaux services rendus que nous sommes admis à la retraite ».

Dans son intervention, le ministre d’Etat en charge de la justice a félicité les braves filles et fils du pays qui, malgré les difficiles conditions de travail et les contraintes liées aux multiples crises militaro-politique, ont rempli  leurs missions qui est celle de rendre la justice. Et grâce à cette mission accomplie les centrafricains peuvent désormais compter sur la justice de leur pays. Le pays aura toujours besoin de l’expérience de ces valeureux fils du pays, « puisque l’école de la magistrature aura toujours besoin  d’eux », a ajouté le ministre d’Etat.

A titre de rappel une vingtaine des magistrats et juges dont la présidente de la Cour Constitutionnelle étaient appelés à faire valoir leur droit à la retraite.

Christian Steve SINGA