Dans la soirée du 24 mai 2021, juste après la publication de la liste du Gouvernement, le Président de la Transition, Bah N’Daw, et son Premier ministre, Moctar Ouane ont été interpellés et conduits par les militaires à leur au QG de Katy.

Après quelques heures d’interrogation, l’on connaît déjà les raisons de cette interpellation dans un communiqué signé par le Colonel  Assimi Goïta, Vice-président et tombeur d’IBK.

Le Colonel  Assimi Goïta reproche au Président et à son Premier Ministre la “violation de la Charte de la Transition” en refusant de reconduire le Colonel Modibo Koné à son poste de Ministre de la Sécurité et de la Protection civile ainsi que le Colonel Sadio Camara au Ministère de la Défense.

En attendant l’arrivée à Bamako de négociateurs de la CEDEAO, les militaires demandent au Président de Transition la reconduction des Colonels Modibo Koné et Sadio Camara à leurs postes.

Pareillement, les mutins réclament à Bah N’Daw de limoger le Premier Ministre, Moctar Ouane qui n’a pas réussi à mener à bon port les négociations avec les syndicats qui ont décidé d’une grève illimitée.

Cette énième crise au Mali est condamnée par plusieurs chancelleries et organisations internationales.

Junior Max Endjigbongo