Dans sa publication du 17 avril 2022, le site d’information Corbeau News Centrafrique (CNC) titre : « Centrafrique : un soldat FACA, interprète des mercenaires russes, froidement abattu à Ndélé ». Bangui.

  • Une autorité locale contactée à Ndélé rejette cette information
  • Le présumé mort, Igor, rencontré mercredi 20 avril à Bangui est surpris de cette nouvelle
  • Après vérification, l’information publiée par Corbeau News Centrafrique est fausse.

Dans sa publication  en date du  17 avril 2022, CNC souligne que le jeune interprète Igor était « froidement assassiné »dans la base des russes. Mais l’information est confuse : D’abord, CNC indique que les raisons ne sont pas connues, ensuite CNC tente de justifier les faits en faisant allusion à une attaque que les Forces Armées Centrafricaines (FACA) auraient perpétrées « contre les civils dans la préfecture voisine de la Vakaga ».

Ce site d’information explique les faits en citant des autorités militaires et locales ainsi qu’un soldat des FACA qui relate que c’est après leur retour d’une mission dans la Vakaga où « ils ont commis des massacres sur les civils que les mercenaires russes ont changé d’humeur. Ils étaient venus échanger avec lui le samedi dans la base des FACA avant de l’appeler dans leur base pour l’exécuter froidement… et son corps est transféré à Bangui ».

Cette information était accueillie avec stupéfaction par les parents de Igor, alors que ce dernier se trouvait à Bangui au moment où Corbeau News Centrafrique a annoncé qu’il est froidement abattu.

Réactions du présumé mort Igor

 Igor Alain né Bissavoulou qu’une équipe de rédaction de Oubangui Médias a échangé avec lui au téléphone avant une rencontre physique s’est dit surpris par cette nouvelle ainsi que sa famille. 

Igor Alain Bissavoulou est interprète auprès des instructeurs russes depuis un an et six mois. Il a passé un an à Ndele comme interprète entre les FACA et leurs alliés russes. Il est à Bangui depuis le 10 avril 2022.

Par ailleurs, Igor a précisé à Oubangui Médias qu’il n’est pas un soldat des FACA mais un civil qui a une bonne maitrise de la langue russe et l’anglais d’où le rôle d’interprète auprès des paramilitaires russes et les FACA.

« C’est une fausse information. Je vais me plaindre en justice. Je demande un droit de réponse à tous les médias qui ont publié ou relayé cette fausse nouvelle qui vise à ternir l’image des FACA et de leurs alliés russes et qui intervient à quelques mois du vote pour la levée de l’embargo sur les armes », a-t-il déclaré.

Contacté au téléphone par la rédaction d’Oubangui Médias, une autorité locale qui participe aux réunions de sécurité à Ndélé et qui pour des raisons de sécurité ne veut se dévoiler a rejeté cette nouvelle publiée par Corbeau News Centrafrique. Cette autorité locale qui a requis l’anonymat a confirmé que des FACA et les paramilitaires russes étaient en mission dans la Vakaga sans pour autant donner des détails sur l’objectif de cette mission.

Igor Alain Bissavoulou dont nous avons vérifié l’identité à travers ses parents et proches est un jeune âgé d’une trentaine d’année.

Le ministère et l’Etat-major des Armées ne reconnaissent pas les faits

Le Porte-parole du ministère de la défense Firmin Amalomalo contacté par Oubangui Médias a rejeté l’information, alléguant que l’assassinat de cet interprète que le département ne reconnait en tant qu’un élément des Forces Armées Centrafricaines.

Même son de cloche à l’Etat-major des Armées où on nie tout assassinat d’un FACA. Là, des sources qui se sont exprimées sous l’anonymat soulignent qu’aucun élément des FACA n’a été tué et cette infox vise à ternir l’image des soldats des FACA encadrés par des alliés russes afin de « pousser à la reconduction de l’embargo qui pèse sur les armes à destination de la RCA ».

Cet article est produit dans le cadre du programme  « Désinfox-Afrique-RCA », soutenu par CFI

Oubangui Médias

Sources :

  • Igor Alain Bissavoulou
  • Parents de Igor
  • Autorités de Ndele
  • Ministère de la Défense Nationale
  • Etat-major des Armées