Le lundi 23 août 2021, le coach Raoul Savoy a signé un nouveau contrat pour redevenir l’entraineur des fauves de Bas-Oubangui version football. Nul n’ignore que ce dernier à plusieurs défis à relever notamment une bonne prestation au tournoi qualificatif de la coupe du monde 2022 et surtout la qualification de la République centrafricaine pour la toute première fois à la coupe d’Afrique des nations 2023.

A cet effet, Raoul Savoy, accompagné par le directeur technique national Jean Jacques Ombi, a échangé avec les professionnels des médias le mercredi 25 août dernier au siège de la fédération centrafricaine de football à Bangui. Les objectifs étaient de présenter la liste des joueurs présélectionnés et parler des conditions physiques et techniques des fauves retenus.

Au total, vingt-six (26) joueurs dont dix-huit (18) locaux et huit (08) de la diaspora sont perfectionnés. Il s’agit : Prince Junior Samolah Ngali de Scaf, Marcelin Russell Berry Biandao de Usca, Francis Dieu-Beni Manda-Dansia de Pétro Dollar, Salif Keïta de Scaf, Peter Abraham Guinari FC Pipinsried 67-Allemagne, Saint-Cyr Ngam-Ngam DFC 8, Thibaut Ban de Fatima, Stéphane Sadock Ndobe de Fatima, Sidney Ndambakizi de Fatima, Flory Jean Michael Yangao de ORB, Gisbert-Tristan Zarambaud de Jura Sud en France, Freeman Niamathe de Red Star, Melky Ndokomandji ORB, Yannick Jospin Gaopandia de Fatima, Trésor Toropite de DFC8, Isaac Ngoma de Têmpete Mocaf, Ralph Amores Dertin de Scaf, Junior Gourrier de DFC8, Axel Paul Urie de USC Lusitanos en France, Christian Theodor Yawanendji de Gasogi United FC au Rwanda, Georgino M’vondo-Ze de Angoulême FC en France, Henock Kpeko de ORB, Karl Maxance Namnganda de Les Herbiers en France, Ruben Kokolo de Paris 93 atletico en France, Delphin Mokonou de DFC8 et Arnaud Tattevin de Paris FC en France.

Dans cette liste, on constate que Raoul Savoy a essayé de rajeunir l’équipe surtout avec l’entrée de plusieurs autres jeunes joueurs qui porteront pour la première fois le maillot de l’équipe nationale.

Malgré cette liste, la mission sera difficile pour Savoy et ses poulains surtout avec l’absence du capitaine Geoffrey Kondogbia : « Je sais que l’absence de Geoffrey Kondogbia aura de conséquence car c’est la figure de proue du navire qui ne sera pas là. Toutefois, nous n’allons pas nous miser sur les absents. On doit se contenter sur l’effectif actuel. Ce sont des jeunes talentueux, je leur fait confiance et avec l’appui de la direction technique, nous pouvons relever ce défi », a déclaré Raoul Savoy avant de promettre que le staff relancer Geoffrey pour qu’il rejoigne l’équipe nationale.

Le Hispano-suisse Raoul Savoy connait déjà l’équipe centrafricaine puisqu’il a eu à diriger les fauves avant d’être limogé en 2019 faute de résultats. Aujourd’hui, son retour comme sélectionneur a soulevé beaucoup d’inquiétudes chez les centrafricains, amoureux du ballon rond. Pour ces derniers, ils veulent tous un résultat convaincant c’est-à-dire la qualification à la CAN 2023.

Dans le cadre du tournoi qualificatif à la coupe du monde 2022, les fauves de bas Oubangui croiseront le Cap-Vert le 1er septembre prochain et le Liberia le 06 du même mois. Les deux rencontres seront disputées au Complexe sportif de Japoma à  Douala au Cameroun, puisque le Centrafrique ne dispose plus de stade qui répond aux normes de la FIFA.

Le complexe sportif Barthélémy Boganda qui n’est toujours pas réhabilité va priver les fauves de leurs supporteurs. Un véritable manque à gagner car le match se gagne chez soi. Dans ses déclarations à la presse, Raoul Savoy a fait savoir que : « Jouer tous les matchs hors du stade national et, au cas où il y aura des blessés ou des joueurs sans club, rendront vraiment difficile les compétions ». 

Brice Ledoux Saramalet