Décidément, le Ministre de la promotion de la jeunesse, des sports et de l’éducation civique Aristide Briand Reboas se dit être dans une posture de la redynamisation du secteur sportif en Centrafrique. A cet effet, il n’hésite pas à recadrer selon lui, les dissidents qui ne respectent pas les règles établies dont il a établi.

Après les Etats Généraux des sports tenus en Centrafrique du 9 au 12 mars 2022, le Ministre Reboas se voit doter d’une autre énergie pour mettre les objectifs assignés par le département dont il est le pilote. C’est dans cette lancée qu’après quelques observations, il a décidé de dissoudre le Bureau Exécutif de la Fédération Centrafricaine de Basket-ball dirigé par Serge Singha Bengba. Il a fait savoir cela lors d’une conférence de presse qu’il a animé en son bureau le lundi 04 avril 2022 à Bangui.

Alors, par la décision N° 06/MCPJSEC/DIRCAB/.22 du 04 avril 2022, le bureau exécutif est dissout  pour des motifs suivants :

· Incivisme et détournement des fonds allouées par le Trésor Public dans le cadre des sorties internationales de l’équipe nationale de Basket-ball ;

· Désorganisation de la Fédération et absence d’un plan d’action cohérent, réaliste de développement du Basket-ball, sport roi en République centrafricaine ;

· Propos diffamatoire, calomnieux et tendancieux par voie de presse, réseaux sociaux à l’endroit du Ministre en Charge de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et de l’Education Civique ;

· Absence de document de reconnaissance officielle de la Fédération Centrafricaine de Basket-ball aux fichiers du  Ministère des Sports en dépit des relances réitérées par le département de tutelle.

Cette décision fait référence aux recommandations des Etats Généraux des Sports qui demandent des sanctions à l’intention des ceux qui ne s’alignent pas aux règles établies par le ministère tutelle. Toutefois, cette décision est renforcée par le rapport de l’Inspection Général d’Etat qui a été saisi par le ministère pour des enquêtes sur les fonds que le Trésor Public a alloué à la Fédération de Basket-ball.

En dépit de tout, un Comité de Crise est mis en place et sera piloté par l’ancienne gloire de Basket-ball centrafricain Sony Pokomandji. Ce Comité est appelé à conduire la fédération en collaboration avec le staff technique. Ceci en attendant l’organisation des nouvelles élections qui aboutiront à la mise en place d’un nouveau bureau.

Rappelons que la dissolution du Bureau de la Fédération de Basket-ball vient après celle du Comité National Olympique et Sportif Centrafricain (CNOSCA) et de la Fédération des Sports Scolaire et Universitaire (FECASSU). 

Brice Ledoux Saramalet