Pour faire découvrir ses textes aux intéressés et rendre publics ses prestations, la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) organise du 24 au 25 mai 2022 une journée porte ouverte au sein de son siège situé dans le 1er arrondissement de Bangui en face du centre de santé urbain de Lakouanga. La cérémonie du lancement officiel a lieu mardi 24 mai 2022 sous la présidence du Directeur Général intérimaire Marius Vianney Tago.

Créée en 1964 sous l’ancienne appellerions de l’Office Centrafricain de Sécurité Sociale (OCSS), cette structure avait connu des moments sombres de son histoire. Vers les années 1980 à 1990, la situation était chaotique et l’Office Centrafricain de Sécurité Sociale se trouvait dans l’incapacité de payer régulièrement les prestations. Ce qui avait poussé les dirigeants de l’époque à geler les pensions et les allocations familiales de 2002 à 2007.

C’est dans ce contexte que la Caisse Nationale de Sécurité Sociale a été créée par la loi 06.034 du 28 décembre 2006. Mais,  le passage officiel de l’Office Centrafricain de Sécurité Sociale à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale a été effectivement opéré au mois de mai 2014. Pendant ce temps, le pays traversait un moment de crise mais fût un grand défi à relever par les responsables de la CNSS. Suite à ce changement, le statut de la CNSS a été modifié. La CNSS devient désormais un organisme privé mais de service public de facto et jouit d’une autonomie financière.

Depuis 2014 à ce jour, la direction générale s’emploie à mettre de l’ordre à travers des réformes sur le plan de l’informatisation, de la scientifisation des démarches administratives et l’amélioration des qualités de services ainsi que l’organisation régulière des contrôles physiques. La Caisse Nationale de Sécurité Sociale travaille sur trois principaux  volets à savoir : les  prestations familiales et de maternité ; les risques professionnels et la vieillesse invalidité.

Dans le but de promouvoir les bonnes pratiques de cette caisse, une fierté nationale, deux jours portes-ouvertes a débuté hier pour s’achever ce mercredi à Bangui.  Le Directeur Général par intérim de ladite structure Monsieur Marius Vianney Tago nous montre l’objectif  de cette porte ouverte en ces termes : « Nous avons organisé cette porte ouverte pour vulgariser nos textes et renseigner les assurés sociaux et les employeurs sur leurs droits ».

Toutefois, depuis un certain temps, plusieurs réformes ont été faites au niveau de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. Le Directeur Général par intérim nous a fait part de ces quelques réalisations : « Sur le plan organisationnel, l’Office Centrafricain de Sécurité Sociale était à l’époque une structure publique et parapublique parce que son statut était hybride. Il y a d’un côté le personnel qui est régi par le statut de la fonction publique et de l’autre côté une partie qui est régie par le code de travail. Mais, la nouvelle caisse est du droit privé et l’ensemble du personnel est régi par le code de travail. Cela constitue une réforme fondamentale au niveau des textes », a-t-il expliqué.

En plus de cela, il y a la loi portant création de la CNSS et un décret qui définit son statut. « Le type de gestion n’est plus une gestion publique mais de type privé. C’est comme une entreprise privée avec des gestions privées. Ces réformes s’inscrivent toujours dans les textes de la CNSS », a ajouté Monsieur Marius Vianney Tago.

Comparativement à l’OCSS, le traitement des dossiers des prestations et autres ne sont plus les mêmes. Des indicateurs ont été définis pour que chaque service en ce qui le concerne respecte ses normes pour un travail de fond.

Ensuite, dans la dynamique de l’informatisation et de la modernisation des services, la CNSS s’y inscrit et poursuit tout de même les travaux en la matière. Désormais, il y a aussi une agence principale à Bangui. L’inauguration de l’agence de Bangui Nord sera faite très bientôt et au  courant de l’année, une autre agence sera implantée à Bangui Sud. Toutes ces réformes constituent une plus-value de la CNSS sur l’OCSS que le Directeur Général Intérimaire a pu énumérer parmi tant d’autres.

Sur le plan des infrastructures, un centre de santé et une école maternelle portent le nom de la CNSS en plus d’une salle de conférence avec des équipements modernes qui vient renforcer les atouts de cette caisse. Aujourd’hui, les pensionnaires respirent une ère nouvelle à la CNSS grâce aux efforts déployés par les dirigeants de cette caisse, sous le leadership de son Directeur Général, Richard Kwangbo Guda.

Du 16 au 18 mai 2022, la CNSS a organisé le premier forum national sur la retraite en République Centrafricaine autour du thème : « Une meilleure couverture vieillesse pour une meilleure retraite en Centrafrique ». Ledit Forum a été un cadre idéal d’échange entre les différents acteurs de la vie sociale pour définir des stratégies afin de rendre un hommage mérité en terme d’une retraite garantie aux centrafricains qui ont servi le pays dans le secteur public et privé.

Entre-temps, la direction promet lancer une opération biométrique à la suite de la journée porte ouverte pour les vrais assurés sociaux afin de liquider leurs droits.

Belvia Espérance Refeibona