Darma Michel alias Docteur Wetch est un chanteur auteur compositeur hors du commun. Qui ne se souvient pas d’une seule mélodie de ce génie qui passe presque toute son existance dans le Centrafrican_Jazz de Prosper_Mayélé?

Né au Cameroun vers 1944, Weth évolue dans le groupe Sonorith à Yaoundé avant d’aller s’intégrer en 1964 dans l’orchestre Centrafrican Jazz dans son pays. Quand Wetch débarque à Bangui, ses compositions le rendent populaire auprès des Centrafricains.

Docteur Wetch est un véritable poète qui décrit avec une certaine dextérité des faits de la société Centrafricaine en perpétuelle mutation.

Si ses chansons mélancoliques font pleurer à l’époque nos mamans, elles conservent à ce jour leurs valeurs moralisantes. “Mama zia ti débat na mbi”, “Promesse “, “Départ ti Marie “ ,”Retour ti Marie”, ” Isabelle”, ” Basket Centrafricain “, ” Centrafrique a yigui nzangui” , ” Valérie “…

Ce moraliste hors pair est en quelque sorte une encyclopédie vivante de notre Patrimoine Musical et d’une partie de notre histoire. Il possède plus de 2000 chansons à son actif, dont la majorité est des tubes. C’est l’équivalent de Franco_Luambo Makiadi au Congo Kinshasa en matière de composition.

Dans d’autres pays qui respectent le paiement régulier des droits des œuvres musicales de leurs auteurs, Wetch peut devenir richissime, malheureusement cette bibliothèque musicale est toujours très pauvre à plus de 2000 chansons composées dont il n’a même pas une moto avec laquelle se déplacer.

Malgré tout, pour l’amour de son pays et de la musique Docteur Wetch continue de faire de la musique pour le plaisir des centrafricains.

Source: Maziki