L’on connait déjà les équipes qui vont s’affronter dans la compétition de la Coupe du 1èr décembre. La Commission Centrale sportive a rendue public ce jeudi à Bangui le calendrier des rencontres de cette coupe.

Du 22 au 28 novembre prochain le stade Barthélemy Boganda vibrera au rythme des éliminatoires de la coupe du 1èr décembre. Huit (8) grands club actuellement à la tête du championnat de la ligue de Bangui en 1ère division ont été sélectionnés pour prendre part à cette compétition.   Les Anges de Fatima, le Diplomate Football Club du 8ème Arrondissement (DFC8), le RED-Star, le Stade Centrafricain (SCAF) le club AS-Tempête Mocaf, ASOPT, Castel-Foot et Olympique Réal de Bangui.

Lundi 22 novembre à 13 heures AS-Tempête Mocaf Contre Olympique Réal de Bangui (D1). Le mardi 23 le RED-Star affronte le Diplomate Football Club du 8ème arrondissement (D2). Le mercredi 24 le Stade Centrafricain (SCAF) va défier les Anges de Fatima (D3).                Le Jeudi 25 Novembre prochain Castel-Foot en découdra avec le club ASOPT (D4).

Les demi-finales se joueront après un temps de repos le vendredi 26 novembre. Le samedi 27 novembre à la reprise en premier demi-finale, le vainqueur de D1 affronte le champion de la rencontre D2 (F1). Le dimanche 28 novembre l’équipe victorieuse de la rencontre D3 affrontera le vainqueur de la rencontre D4 (F2).

Les rencontres de cette compétition se joueront à l’élimination directe pour arriver à deux clubs qui joueront la finale le 1èr décembre lors de la fête de la proclamation de la République Centrafricaine. A la finale F2 c’est-à-dire vainqueur de la rencontre D3-D4 recevra F1 vainqueur de la rencontre D1-D2.

Chaque année, cette compétition se joue au nom de coupe nationale et donne habilité aux meilleurs clubs des ligues de la RCA de pouvoir disputer la coupe. Cette année, pour des raisons de l’insécurité,  la compétition est ramenée au niveau de la capitale d’où l’appellation Coupe du 1èr Décembre. La finale est prévue le 1èr Décembre et sera jouée à 15 heures au complexe Barthelemy Boganda.

Anthony Sibanda