Pékin met en garde Washington. Alors que la crise opposant l’OTAN et ses alliés avec la Russie n’a pas encore trouvé de compromis, une nouvelle brèche mais cette fois très dangereuse menace d’être allumée en Asie. Elle oppose les Etats-Unis d’Amérique et la Chine à propos de la prochaine visite hypothétique de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi à Taïwan. Si elle n’est pas encore confirmée, mais déjà annoncée par la presse américaine et taïwanaise, et étrangère, le Financial Times parle même « d’une rencontre entre Mme Pelosi la Présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, à Taipei dans la journée du mercredi 03 août ».

La Chine prévient les USA de représailles et Taïwan assure défendre l’Ile :

Ce mardi, la porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying a déclaré à la presse que « les Etats-Unis auront assurément la responsabilité » des conséquences d’une éventuelle visite « et devront payer le prix de leur atteinte à la souveraineté et à la sécurité de la Chine ».

Même son de cloche de la Russie qui accuse les américains de «déstabiliser le monde» en créant des crises autour de Taïwan. « Washington déstabilise le monde. Pas un seul conflit réglé dans les dernières décennies mais plusieurs provoqués », a déploré, sur son compte Telegram, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

La Chine au « stade 2 de préparation au combat » :

En réponse à Pékin, dans un communiqué, le Ministère de la défense taïwanais a rassuré que « nous préparons méticuleusement plusieurs plans, et les troupes adéquates seront déployées pour répondre (…) à la menace posée par l’ennemi ».

Du côté américain, des sources américaines ont noté qu’« au moins 8 avions de chasse et 5 avions de ravitaillement de l’US Air Force, ont décollé du Japon et se dirigent vers l’avion transportant Nancy Pelos. La présidente de la Chambre des représentants devrait atterrir à Taipei à 14h20GMT ».

Face à la persistance des USA, les Forces armées chinoises ont fait décoller des avions de chasse Mirage 2000 et les troupes sont passées au « stade 2 de préparation au combat ».

Puis, la Chine amasse du matériel militaire dans la ville de Xiamen (Fujian)… en face de Taïwan. A titre de rappel, la République de Chine considère Taïwan comme une province sécessionniste qui finira par faire à nouveau partie du pays, ce que réfute les américains et Taïwan alors que les taïwanais clament leur souveraineté.

Géopolitiquement, Taïwan est une île indispensable à la sécurité américaine dans le Pacifique.

Junior Max Endjigbongo