LE PREMIER S’ENGAGE A SOUTENIR L’OPERATIONALISATION DE LA CVJRR

 Le Premier Ministre a promis apporter le soutien de son gouvernement à l’opérationnalisation de de la Commission Vérité Justice Réconciliation et Réparation (CVJRR). Il l’a fait savoir lors d’une audience qu’il a accordée le 09 novembre 2021 à Edith Douzima, Présidente de la CVJRR .

Lors de cette audience, la Présidente de la Commission Vérité Justice Réconciliation et Réparation (CVJRR) a présenté à son Excellence, les problèmes auxquels fait face cette structure, créée conformément aux aspirations exprimées par les Centrafricains lors des consultations populaires à la base.

Le Premier Ministre a rassuré la Présidente de la CVJRR du soutien du Président de la République à l’opérationnalisation de cette structure qui est, précise le Chef du gouvernement, « la manifestation de la volonté populaire de mettre fin au cycle de violence en Centrafrique ». Cette rencontre a permis de promettre le soutien de son gouvernement pour que la CVJRR soit dotée en moyen pour ses actions.

Rappelons que c’est depuis le 16 juillet 2021 que les neuf membres de la CVJRR ont prêté serment devant le Président de la République, Chef de l’Etat. 

LE PREMIER MINISTRE RAFFERMIE LA COOPERATION AVEC L’UNION EUROPENNE

La coopération entre la République Centrafricaine et l’Union Européenne a été au cœur d’un échange le 10 novembre 2021 entre le Premier Ministre et le Directeur Général Adjoint de l’Union Européenne en charge pour l’Afrique, Bernard Quintin.  

Cette audience a permis aux deux personnalités de passer en revue la coopération entre la République Centrafricaine et l’Union Européenne. Le Directeur Général Adjoint de l’Union Européenne a expliqué que sa visite en Centrafrique « s’inscrit dans le cadre de suivi-évaluation de la mission de l’Union Européenne en terre centrafricaine ».

Les deux personnalités ont salué l’excellence des relations entre la République Centrafricaine et l’Union Européenne qui est l’un des partenaires historiques du pays. Depuis son entrée en fonction, le Premier Ministre Henri-Marie Dondra a fait de la consolidation des relations avec tous les partenaires, un pilier de ses actions. Cette rencontre s’inscrit alors dans cette logique.

Notons qu’au plus fort de la crise, l’Union Européenne est restée au côté de la République Centrafricaine. Aujourd’hui, elle finance plusieurs projets de développement qui marquent le nouvel élan voulu par le gouvernement Dondra.

LE FIDA S’ENGAGE A SOUTENIR LES PROJETS DU GOUVERNEMENT DONDRA AXES SUR LE DEVELOPPEMENT DU MONDE RURAL

Emime Ndihokubwayo, la Représentante du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) s’est félicitée de la coopération entre son organisation et la République Centrafricaine. Elle l’a fait savoir au sortir d’une audience que le Premier Ministre lui a accordée le 10 novembre 2021. 

« Le développement du monde rural est une priorité pour la vision du Chef de l’Etat, vision que mon gouvernement est engagée à traduire dans les faits », c’est en ces termes que le Premier Ministre Henri-Marie Dondra a expliqué à la Représentante du FIDA, la considération que le gouvernement donne au monde rural.

Le Premier Ministre a passé en revue la coopération entre la RCA et le FIDA, « nous avons discuté de la coopération entre ce beau pays et le FIDA. J’ai remercié le Premier Ministre pour l’attention qu’il porte à la coopération entre le FIDA et son pays », a expliqué Emime Ndihokubwayo. 

Le FIDA a annoncé son engagement au côté du gouvernement pour garantir le développement du monde rural, « j’ai renouvelé une fois de plus notre engagement à soutenir la RCA pour qu’elle sorte de la crise et asseoir un développement durable surtout du monde rural ».   

Le développement du monde rural figure au premier plan de la vision politique du Chef de l’Etat, vision que le Premier Ministre a traduite en Politique de gouvernement adopté le 14 aout 2021 par 97% de la représentation nationale. 

LE PREMIER MINISTRE CREE UNE PLATEFORME DE GESTION DES CATASTROPHES EN CENTRAFRIQUE

Le gouvernement Dondra est engagé à trouver des solutions idoines aux catastrophes naturelles. Lors d’une réunion tenue le 12 novembre 2021, le Premier Ministre a mis en place une plateforme de gestion des catastrophes naturelles dans le pays.

La création de cette plateforme est l’aboutissement d’un processus de réflexion porté par le gouvernement qui veut développer sa capacité de prévenir les catastrophes naturelles ou d’y faire face. Le Premier Ministre veut éviter que la RCA soit surprise par toute catastrophe naturelle qui, précise-t-il, « brise souvent la vie de nos concitoyens ». 

Lors d’une réunion de haut niveau qu’il a présidée, une plateforme de gestion des catastrophes a été créée avec comme objectif, « de prévenir les catastrophes naturelles ou de développer les capacités des acteurs d’y faire face. Elle est placée sous l’autorité du Premier Ministre qui a engagé les membres à définir les stratégies adaptées d’atténuation des risques, à préparer les interventions en cas d’urgence et à amorcer la reprise des activités.

Plusieurs ministères sectoriels sont représentés dans cette plateforme nationale de gestion de catastrophes que préside le Chef du gouvernement.    

Le Chargé de Mission Communication à la Primature