Quatre mois après leur retour de compétition au Cameroun où ils ont remporté le trophée de la finale et une médaille d’or, c’est finalement le vendredi dernier que les Bamaras Vétérans de Handball ont été reçus par le ministre Aristide Briand Reboas.

L’occasion pour les anciens talents de Handball centrafricain de présenter les réels défis de cette discipline sportive au ministre et de lui remettre également le trophée et la médaille d’or remportés lors de ce tournoi.

En effet, le tournoi des vétérans de Handball qui s’était déroulé au Cameroun au mois de novembre 2021 avait regroupé 4 grandes équipes dont la République Centrafricaine. Il est question lors de cette compétition que chaque équipe joue trois et celle qui arrivait à remporter les plus de matchs sera vainqueur. Et, à la fin du tournoi, les vétérans du Handball centrafricain ont démontré leur supériorité numérique en remportant leurs trois matchs.

Cependant, depuis que ces défenseurs du drapeau centrafricain étaient rentrés, ils n’avaient pas eu l’opportunité de rencontrer le ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et de L’Education Civique Aristide Briand Reboas compte tenu de ses agendas chargés. Mais après multiple tentatives, cette rencontre a finalement eu lieu le vendredi 18 mars 2022. Une satisfaction pour le ministre Reboas d’avoir reçu enfin ces valeureux fils du pays.

« Le message essentiel que nous avons passé au ministre est porté sur la vie du Handball centrafricain. Cette discipline tourne aujourd’hui au poids mort. Alors nous avons fait connaitre au ministre notre engagement, ce que nous pouvons mettre à sa disposition pour l’accompagner dans sa mission politique. L’objectif est de voir la fédération du Handball se réapproprier de ses lettres de noblesse du passé », a mentionné Diego Singa, coordonnateur des vétérans du Handball centrafricain.

A en croire le ministre Aristide Briand Reboas aucune discipline sportive n’est supérieure à l’autre. « Il est alors important pour le département de travailler avec toutes les fédérations qui sont vraiment dans la dynamique réelle de développer leur disciple ».

En outre, Diego Singa a ajouté que, l’équipe centrafricaine n’avait pas reçu un financement du gouvernement quand elle partait pour la compétition. Toutefois, il a aussi a précisé qu’ils n’ont pas émis la demande de la subvention pour leur départ. Cependant, les trophées qu’ils ont ramenés, montrent le talent et l’engagement des athlètes. Cela doit interpeller alors le département de tout mettre en œuvre pour faciliter la collaboration entre le ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et de L’Education Civique et la Fédération Centrafricaine de Handball.

Brice Ledoux Saramalet