La plateforme Talitha Koum a encore prouvé son soutien au régime de Bangui le mercredi 23 février 2022. Cette plateforme a organisé une grande manifestation sur l’avenue Touadera à côté de l’Université de Bangui. Ceci, pour célébrer selon les organisateurs, la libération de la République centrafricaine par les FACA et leurs alliés russes et rwandais

Dès 8h du matin, des centrafricains ont répondu présent à cette mobilisation lancée sans surprise, par Didacien Kossimatchi. Ils ont envahis le monument construit par les russes à côté de l’Université de Bangui sur l’avenue Touadera pour honorer leurs soldats et les FACA qui ont combattu les rebelles de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC).

Certains avec des écharpes aux couleurs de la république, d’autres tiennent également les drapeaux centrafricains et russes. Ils chantent, dansent en termes de liesses. Ils tiennent aussi des pancartes sur lesquelles on peut lire en lettre capitale: « LE NDOBASS, LA RUSSSIE, NOUS SOMMES AVEC VOUS ».

Il y a aussi des banderoles « Nos remerciements aux FACA » et « Journée des défendeurs de la RCA ». L’hymne national a été chanté également par ceux-ci, pour dire combien de fois le patriotisme est au rendez-vous.

Certains disent que ladite manifestation de joie fait référence à la libération de tronçon Bangui-Garoua boulai, véritable canal économique et de ravitaillement en produits alimentaires et non-alimentaires. Une libération  qui a vu la participation même de la Minusca. Mais cette idée n’est pas partagée par les organisateurs qui affirment  célébrer la libération totale de la RCA auparavant sous-contrôle des rebelles CPC de François Bozizé.

« Le 23 février 2021 est la date que la République centrafricaine a été libérée par les Forces armées centrafricaines, les alliés russes et rwandais aux mains des forces du mal. Cela ne peut pas rester inoubliable, voilà pourquoi nous avons organisé cette mobilisation pour inscrire cette date mémorable et célébrer cette victoire car 90% du territoire et désormais sous contrôle du gouvernement » a expliqué Didacien Kossimatchi.

A la question de savoir si cette mobilisation est une machination ou manipulation, Didacien Kossimatchi répond sèchement : « Tous ceux qui pensent ainsi, cela n’engage qu’eux. Ils sont pleinement pour la souffrance des centrafricains en complotant avec la CPC pour tuer le peuple. Ce sont eux les vrais manipulateurs. Tant pis pour ces gens. Le chien aboie, la caravane passe ».

A en croire le patron de la plateforme Talitha koum, l’heure n’est plus à des messages qui discréditent les alliés russes. Confirmant que le débat démocratique entre l’opposition et le pouvoir est parfois vif, Didacien Kossimatchi souhaitent que les opposants ne développent pas une politique haineuse. Il est temps que tous s’alignent pour la paix en Centrafrique.  Notons que Didacien Kossimatchi est réputé en matière de grande mobilisation pour soutenir les actions du président Faustin Archange Touadera non-seulement contre l’opposition amis aussi contre certaines institutions internationales.

Rayms Yanguere