Dans son discours à la nation hier 18 mars 2021, le président Faustin Archange Touadera a listé au moins 16 accords en faveur de la Centrafrique depuis 2007. Ces nombreux accords, loin de régler la crise centrafricaine, ont plutôt été vus comme des tremplins pour accéder aux hautes fonctions de responsabilité de l’Etat ou aux pillages des ressources du pays, a fait observer le président Touadera.

Ici la liste des accords signés depuis 2007.

1- l’Accord de Syrte en Libye entre le Gouvernement centrafricain et le Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), sous l’égide du gouvernement libyen, du 2 février 2007 ;

2- l’Accord de cessez-le-feu et de paix de Libreville du 9 mai 2008 ;

3- l’Accord de paix global de Libreville entre le Gouvernement et les principaux groupes armés (FDPC, APRD et UFDR), du 21 juin 2008 ;

4- l’Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement et la CPJP du 12 juin 2008;

5- l’Accord de paix de Libreville entre le Gouvernement et la Séléka prévoyant la formation d’un gouvernement d’union nationale, du 11 janvier 2013 ;

6- la Déclaration de Ndjamena du 18 avril 2013 à l’issue du Sommet de la CEEAC, tenu à Ndjamena ;

7- le Pacte républicain du 7 novembre 2013, sous l’égide de Sant’ Egidio, signé à Bangui et qui visait à impliquer les forces vives de la Nation dans la défense du cadre démocratique et des droits humains ainsi que dans la promotion des valeurs de la République pour une gouvernance de paix et de progrès pour l’ensemble du pays ;

8- l’Accord de cessation des hostilités de Brazzaville entre la Séléka et les Anti Balaka du 23 juillet 2014 ;

9- l’Accord de paix de Nairobi, entre la Seleka et les Anti Balaka, non reconnu, du 8 avril 2015 ;

10- le Forum de Bangui qui a donné lieu au Pacte républicain pour la paix, la Réconciliation nationale et la reconstruction de la RCA du 4 au 11 mai 2015 ;

11- l’Accord de paix de BENGUELA, en Angola, entre l’Angola médiateur et les ex-Séléka du 15 décembre 2016 ;

12- l’Accord politique pour la paix en RCA, sous l’égide de Sant’ Egidio, du 19 juin 2017 ;

13- l’Accord de Libreville du 17 juillet 2017 qui a abouti à la mise en place de la feuille de route pour la paix et la réconciliation en RCA, appelée initiative africaine dont la mise en œuvre a abouti à l’APPR-RCA ;

14- l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation, négocié à Khartoum et signé à Bangui entre le Gouvernement et les 14 groupes armés, le 6 février 2019 ;

15- la Déclaration des Chefs d’Etat du 26 décembre 2020, à l’issue du Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEEAC réaffirmant le soutien à l’ordre constitutionnel en RCA par la tenue des élections à la date du 27 décembre 2020 ;

16- le Communiqué final du mini-Sommet des Chefs d’Etat de la CIRGL du 29 janvier 2021, consacré à la situation politique et sécuritaire en République Centrafricaine qui demandait la cessation des hostilités et le repli des rebelles à leurs positions d’origine.

Oubangui Médias