Le maitre mot d’Yvon Eka, conseiller économique et sociale « c’est le rassemblement des artistes pour le développement du secteur des arts et cultures »

Samedi dernier, dans la capitale Bangui, toutes les institutions et les entités ont organisé des élections locales pour élire leurs représentants au conseil économique et social et à la Haute Autorité Chargée de la Bonne Gouvernance. Pour le Conseil économique et social et au nom de ses pairs artistes, le promoteur culturel Yvon Eka est élu.

Yvon Eka est un jeune promoteur culturel qui vit de ce métier. Il est mieux connu dans le domaine musical. Il apporte un soutien aux autres artistes qui évoluent dans d’autres secteurs artistiques.

Selon Yvon Eka, conseiller économique et social,  « aujourd’hui, la première chose que je dois faire c’est de chercher à rassembler la famille artistique et culturelle, parce qu’il y a une division parmi nous. En tout cas, cela n’est pas dans l’intérêt de la corporation. Les projets, il y en a, nous allons les préparer d’une manière collégiale. Je dois me rapprocher de toutes les organisations faitières dans quelle mesure on peut faire avancer les causes des arts et de la culture au niveau du Conseil économique et sociale et devant toutes les institutions » a-t-il déclaré juste après son élection.

Etant promoteur culturel, « je ne peux pas mettre une entité avant au détriment de l’autre. Il est bien vrai qu’on parle de moi dans le domaine musical, mais Dieu seul sait que j’ai aussi épaulé d’autres secteurs. Notre priorité aujourd’hui est d’avoir une feuille de route. Cette feuille de route doit être connue de tous et c’est à base de ce document qu’on fixera d’autres priorités », a-t-il ajouté.

Pour le nouveau représentant du milieu culturel au conseil économique et social, sans l’argent, il sera difficile de faire avancer une cause. Mais aussi,  « il ne faut pas se voiler la face que notre pays a des difficultés de trésorerie mais ce n’est pas pour autant reléguer les arts et la culture au second plan. La culture c’est l’identité d’un pays, je trouve inconcevable un budget, que je n’ose même pas cité le montant ici pour tout un département », souligne a-t-il.

Yvon Eka encourage les autorités de la place à faire plus d’effort pour la valorisation des arts et de la culture dans le pays. Il sera important de rehausser le budget attribué aux arts et à la culture.

Dans l’ensemble, l’élection s’est bien déroulée et il n’y a pas eu de contestation. Les électeurs ont félicité le ministère des arts, de la culture et du tourisme qui a fait le travail pour le monde artistique et culturel. Yvon Eka a remporté les élections face à Gervais Lakosso et Benjamin Sytis.

Assimby Komodou