Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique sectorielle de la justice, le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) a fait un don d’équipements informatiques au ministère de la justice le mercredi 27 juillet 2022.

Un  important lot d’outils informatiques composés des ordinateurs, des imprimantes des encres et d’autres outils qui seront répartis entre les juridictions fonctionnelles notamment l’UMIR,  l’ENAM  et la CVJRR. La remise a été faite par le représentant du PNUD M. Laurent  Rudasingwa au ministre d’Etat en charge de la justice  Dr Arnaud Doubaye Abazene à Bangui.

Cet appui intervient dans le cadre d’une initiative lancée en 2020 et qui vise la digitalisation des services publics du pays. Ce don est composé entre autres de: 44 ordinateurs,  45 imprimantes et 420 cartouches d’encre destinés à la Commission Justice Vérité Réconciliation et Rapatriement (CVJRR), à l’Unité Mixe pour la Répression de la Violence faites aux femmes et aux filles (UMMIR), et à l’Ecole Nationale d’Administration et de la Magistrature (ENAM) ainsi que les cliniques juridiques gérées par les membres de la société civile. Le montant total de ce don s’élève à plus de 164 millions de FCFA.

Selon Laurent Rudasingwa, représentant résident du PNUD en Centrafrique, c’est une priorité pour ladite agence des Nations-Unies d’accompagner le gouvernement dans sa politique sectorielle de la justice: « Pour le PNUD, c’est une priorité d’accompagner la RCA dans le renforcement de l’État de droit et l’accès à la justice des populations, sachant que la justice et la sécurité sont essentielles pour la paix et la stabilité en Centrafrique »,  a-t-il mentionné dans son discours.

« Le gouvernement Centrafricain, dirigé par son Excellence Félix Moloua sous le patronage du chef de l’Etat Faustin Archange Touadera a élaboré et adopté la politique sectorielle de la justice depuis 2020. Dans la mise en œuvre de cette politique sectorielle,  il est prévu des priorités qui sont entre autres l’accès à la justice et la question de la redevabilité et l’offre de la justice. Le PNUD est un partenaire stratégique dans la mise en œuvre de cette politique sectorielle de la justice. Il a bien voulu apporter sa contribution et non la moindre », a témoigné le ministre d’Etat Dr Arnaud Djoubaye Abazene.

Pour le membre du gouvernement, le PNUD a participé à plusieurs activités allant dans le sens de la réalisation des objectifs du secteur de la justice et aujourd’hui son département vient de recevoir un lot de matériels informatiques qui rentrent dans la politique de dématérialisation des services de la justice. Ces lots sont destinés aux juridictions fonctionnelles sur toute l’étendue du territoire et à la dématérialisation de certains services spécifiques du secteur de la justice.

La présidente de la CVJRR, Marie-Edith Douzima, bénéficiaire de ce don témoigne sa réelle satisfaction car avec ces outils, la commission va bien travailler : « C’est avec beaucoup de satisfaction que nous accueillons ces dons car cela va nous permettre de mieux travailler. Et pourquoi je dis mieux travailler ? Bien qu’on n’ait pas de siège, on a travaillé pendant un an mais avec des moyens de bord et avec beaucoup de difficulté. Aujourd’hui avec ces moyens de travail, on va mieux travailler donc pour nous ces matériels viennent renforcer ce que nous avons commencé à faire pendant un an déjà », s’est-elle exprimée.

Le PNUD promet toujours accompagner le gouvernement Centrafricain dans sa politique sectorielle de la justice pour la stabilité du pays.

Belvia Espérance Refeïbona