La République Centrafricaine est souvent représentée ailleurs par une Diaspora qui fait rayonner sa diplomatie, en dépit des difficultés que ce pays a à assurer le suivi de ses ressortissants dans les pays étrangers. Dieudonné Ignace Goga est l’un des ressortissants de la Centrafrique qui tentent de hisser l’image positive de ce pays.

Dieudonné Ignace Goga est le président de la Diaspora centrafricaine de l’Afrique Centrale avec siège au Cameroun. Il s’évertue à jouer son rôle positif afin d’apporter la plus-value à la Centrafrique, à travers ses ressortissants basés dans les six pays d’Afrique Centrale. Avec son équipe, ce dernier assiste les compatriotes en difficulté.

Ses proches le qualifie de poids lourd vu son dynamisme, son patriotisme, sa proximité avec nos représentations diplomatiques à l’étranger, surtout celles du Cameroun où il vit depuis plusieurs années.

Vu les multiples problèmes qui pèsent sur l’Etat centrafricain à travers ses représentations diplomatiques au Cameroun (Yaoundé et Douala) et ailleurs, l’équipe de la Diaspora en leur tête Dieudonné Ignace Goga assume souvent le rôle d’un responsable de suivi devant les institutions des pays d’Afrique Centrale qui accueillent des centrafricains , surtout les problèmes liés aux contentieux sociaux économiques sans oublier les litiges fonciers. Nous savons que le non- paiement des factures et arriérés des prestataires privés et étatiques des pays d’accueil ternissent souvent l’image de notre diplomatie à l’étranger.

Dieudonné Ignace Goga, l’Expert international multidimensionnel a ouvert ses cabinets d’expertise à Yaoundé et à Douala afin de créer un environnement économique au développement non seulement de son pays d’accueil mais surtout de la Centrafrique. Il fait peser de son poids pour défendre l’intérêt de son pays au niveau de l’administration camerounaise (Tribunaux, Douane, Ports et autres).

Il dispose d’un cabinet conseil en Management en ingénierie de projets en développement Durable. Celui-ci lui permet d’assurer le Conseil et assistance aux  organismes publics, privés et aux Gouvernements.  Un autre cabinet en recherche des financements et recouvrement des créances apporte aussi son expertise en droit et en contentieux  fonciers. L’assistance et conseil juridique se fait en collaboration avec 4 cabinets d’avocat agréés au Cameroun.

Dieudonné Ignace Goga dispose tant d’expertises qui peut-être ne sont pas reconnues par son pays. Pour illustration, il fait partie de deux représentants de la Diaspora centrafricaine au Cameroun à être votés pour siéger au Conseil Economique et Social de leur pays. Malheureusement, leurs noms ne figurent pas dans le décret entérinant la désignation des conseillers économiques et sociaux. A en croire le ministère centrafricain du secrétariat général du gouvernement, les deux noms n’ont pas été acheminés par le ministère des affaires étrangères et des centrafricains de l’étranger.

Un acte que la Diaspora Centrafricaine de l’Afrique Centrale déplore. « L’administration de notre pays n’a pas su exploité les atouts de Dieudonné Ignace Goga. On ignore les raisons mais nous savons que les gens pensent toujours que la Diaspora est une pourriture alors qu’il y a des perles rares utiles pour le développement de notre pays. L’administration Centrafricaine a laissé un vrai élu pour faire affaire à une personne qui n’est pas de la diaspora de l’Afrique Centrale », a regretté Eric, un compatriote vivant à Douala, lors d’un entretien avec Oubangui Médias, sur le traitement des Centrafricains dans ce pays voisin.

Les échanges commerciaux entre le Cameroun et la Centrafrique sont énormes. Au moins 98% des marchandises import-export de la Centrafrique passent par le port de Douala, et bientôt par le port de Kribi.  Et aussi plus de 70%  de la diaspora mondiale centrafricaine se trouvent au Cameroun. Le poids de la Diaspora Centrafricaine dans l’économie de leur pays n’est pas à négliger.

Fridolin Ngoulou