Un jour après la démission du Premier ministre Firmin Ngrebada et de son gouvernement,  jeudi 10 juin 2021, le président Faustin Archange Touadera nomme son ancien ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra Premier ministre par un décret du 11 juin 2021. Quels sont les parcours de cet homme qui a gagné la confiance du président Touadera ?

Cadre supérieur de banque, Henri Marie Dondra est né le 14 août 1966, marié et père de 4 enfants. Grand Officier dans l’ordre du Mérite Communautaire de la CEMAC 2017, il a été dès 2016 Top 10  des Ministres des Finances qui ont fait bouger l’Afrique et l’International.

Henri-Marie Dondra jouit d’une grande expérience sur les questions des finances et du développement. Après les élections de 2016, il a été nommé ministre des Finances et du Budget, poste qu’il a occupé pendant cinq ans.

Depuis son avènement à la tête du ministère des Finances et du Budget, Henri-Marie Dondra a conclu avec succès un programme complet avec le Fonds Monétaire International (FMI). Il a apporté de nombreuses réformes et le développement de son ministère en construisant des infrastructures modernes, des cadres idéals pour le bon fonctionnement de son ancien département ministériel.

L’actuel premier ministre a travaillé à la Banque Populaire Maroco Centrafricaine (BPMC) avant de travailler puis d’assurer la direction générale du Fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique (FAGACE), le poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination comme ministre des finances et du budget en avril 2016.

Henri Marie Dondra (HMD), cet ancien du FAGACE fait partie des « espoirs » de la République. Ancien membre de la mouvance jeunesse du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), HMD a eu une longue carrière au sein des institutions bancaires internationales.

De retour au pays, son espoir de prendre la tête du RDC sera vite brisé à cause du choix jugé clanique du défunt Désiré Nzanga Kolingba. Déçu, Dondra tentera des scénarios avec la Mouvance HMD “les refondateurs ” en 2016 avant de mettre en sourdine sa vision politique et de devenir un des soutiens incontournables du président Faustin Archange Touadera.

L’actuel Premier ministre et cadre du Mouvement Cœurs-Unis (MCU), est responsable de la Fondation HMD, une Fondation qui réalise plusieurs actions caritatives, lesquelles actions le font imposer dans la « Cour des grands ».

Artiste musicien, HMD est le fondateur du Groupe Sénat Orfée, crée en 2000 au Bénin avant de prendre forme en 2007 à Bangui. En 14 ans d’existence, cet orchestre dispose d’un album 14 titres dont 7 en vidéo et s’apprête à lancer son deuxième album.

Le Premier ministre Dondra, bien connu du milieu culturel, a, à travers sa Fondation lancé la Radiotélévision HMDTV à Bangui, le 12 novembre 2018. La Fondation HMD met en valeur la culture, la musique et les médias.

Henri-Marie Dondra a été élu dès le premier tour député 1er Arrondissement de Bangui, sous la bannière du MCU, à l’issu des élections du 27 décembre 2020.

Les défis qui attendent le nouveau premier ministre

La nomination d’Henri-Marie Dondra intervient six mois après les élections qui ont vu la victoire du président Faustin Archange Touadera pour un nouveau mandat de cinq ans.  Sa nomination intervient aussi dans un contexte de tension économique mais aussi de la crise humanitaire et sécuritaire, sans oublier les conséquences de ces crises sur la population centrafricaine.

Pour beaucoup d’observateurs, Faustin Archange Touadera a fait le choix de « la prospective et du développement », après avoir essayé avec l’ancien premier ministre Firmin Ngrebada de reconquérir le territoire occupé par les groupes armés.

Le nouveau premier ministre, cet économiste de 55 ans devra alors conduire la politique des réformes puis fixer le cap d’une ère économique nouvelle et sociale en sus de la consolidation du climat de paix et de sécurité. Déjà, lors de sa dernière revue en mai 2021, le FMI a conclu à la contraction du PIB et à la fragilité des comptes publics.

Henri-Marie Dondra fixe comme principal mobile de voir la Centrafrique émerger après les multiples conflits qui ont bloqué son développement. Il devra alors motiver les Centrafricains à militer pour un pays qui doit émerger dans la paix et la concorde nationale après les travaux du dialogue Républicain lancé par le président de la République.

Fridolin Ngoulou