L’ONG Search For Common Ground (SFCG) vient d’évaluer du 28 au 29 janvier 2022 la première phase du projet Facebook qu’elle met en œuvre. Ceci, à l’issu du renforcement des capacités des professionnels des médias et des parties prenantes à ce projet sur les techniques de détection des fausses nouvelles.

Intitulé « créer un espace plus sûr pour l’engagement en ligne en RCA » est un projet de Facebook, mis en œuvre en République Centrafricaine par l’ONG américaine SFCG.

Après au moins six mois de mise en œuvre de ce projet pilotent, il était question d’édifier les participants sur ce projet. C’est ainsi que l’évaluation, couplée avec la formation ont permis aux bénéficiaires de savoir comment identifier les fausses informations publiées sur les réseaux sociaux. Cette session visait aussi à encourager les  utilisateurs des réseaux Facebook, WhatsApp, à diffuser des messages positifs et dénoncer les contenus malveillants.

Romaric Gaoukanet, chef de ce projet dégage l’intérêt de cette session. « Cette rencontre de deux jours s’inscrit dans le cadre du projet Facebook et le projet tire à sa fin. Nous avons jugé mieux d’organiser cette formation pour évaluer le projet. Et aussi avoir des recommandations auprès des parties prenantes pour le rapport à soumettre aux bailleurs de fonds pour prétendre à de nouveau financement », a-t-il précisé.

Ce projet a plusieurs dimensions notamment la sensibilisation par la voix radiophonique, la diffusion des messages sur les réseaux sociaux, la formation et les émissions publiques auprès du public.

 « Ce sont les jeunes qui sont les vecteurs des partages des fausses informations sur les réseaux sociaux. Par rapport aux financements du projet on a jugé mieux de réaliser le projet juste au niveau de Bangui. Si nous auront un nouveau financement, le projet sera élargi »,  a ajouté Romaric Gaoukanet.

L’une des participants Yameté Melis a félicité cette organisation internationale pour ce projet auprès des jeunes avant de solliciter l’appui conséquent des bailleurs pour appuyer cette ONG à soutenir aussi les initiatives propres des jeunes dans la lutte contre la désinformation.

L’ONG SFCG avait créé en 2020, au cœur du processus électoral la page Ë Tene Taâ Tënë sur Facebook. Cette page a largement contribué en termes d’information de la jeunesse centrafricaine, mais aussi bénéfique pour les comités locaux de paix. Elle sert encore de plateforme pour la lutte contre les fausses informations et les discours de haine en RCA.

Dorcas BANGUI YABANGA