Après le lancement officiel de l’opération « Kwa Ti Kodro » par le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera le 28 septembre dernier à Bangui, le député de Boali Firmin Ngrebada, a pris le relai trois semaines d’après.

C’est maintenant autour des Forces de Défense et de Sécurité Intérieure de la localité d’exécuter à l’ordre du chef suprême des Armées en nettoyant la ville.

Dès cinq heures du matin du samedi 05 novembre dernier, gendarmes, policiers,  éléments de la garde présidentielle, Forces Armées Centrafricains (FACA) en gros tous les Hommes en uniforme de Boali, ont débroussaillé le secteur, enlevé les ordures depuis la mairie jusqu’au marché.

Selon le colonel Rufin Wilibiro, commissaire de police et l’un des organisateurs,  c’est un ordre qui vient de leur chef suprême c’est pourquoi il est primordial d’en exécuter : « Nous nous sommes rapprochés du maire qui nous a remis les kits de débroussaillage rétrocédés par le projet londo, ce  qui nous a permis de lutter contre l’insalubrité dans la zone », a-t-il mentionné.

A en croire, Rufin Wilibiro,   les FDSI le font d’abord pour donner la leçon à la population de respecter la décision prise par le Chef de l’Etat, car il y aura la phase de répression après un temps de sensibilisation. A l’allure où vont les choses, Pierre Poutou, premier citoyen de la ville de Boali présent à cette activité  affirme que ces crieurs vont sillonner tous les quartiers de Boali le vendredi soir en vue d’informer la population sur l’opération Kwa Ti Kodro du samedi prochain. « Ce samedi de 5 heures à 8 heures, tous les lieux de commerce seront hermétiquement fermés laissant la place à tout le monde de faire l’opération Kwa Ti Kodro. Celui qui refuse d’obtempérer à cette décision, sera sanctionné car la force reste à la loi », a-t-il prévenu.

Enfin, Rufin Wilibiro, demande à ses collègues en uniforme dans certaines régions de la RCA, de faire autant pour prévenir les maladies qui écument la population.

Judes Romain Koualet