Les affrontements armés et les tensions observés depuis plus d’une semaine impactent gravement la protection de la population centrafricaine.

La Coordonnatrice humanitaire en République centrafricaine, Mme Denise Brown, exprime sa vive préoccupation face à la montée des tensions et à la recrudescence des violences observées dans plusieurs régions du pays en amont des élections générale le 27 décembre. L’insécurité et les craintes d’attaques ont déjà semé la panique parmi la population et poussé plus de 55 000 personnes à fuir, augmentant davantage leur vulnérabilité.

En parallèle, les éléments armés ont augmenté leurs menaces et leurs attaques contre les acteurs humanitaires, qui restent déterminés à soutenir la population centrafricaine. Au cours de la semaine, plus de 17 incidents contre le personnel et les biens humanitaires ont été enregistrés.

En outre, une ambulance et un véhicule d’un district sanitaire ont été détournés et un personnel médical a été blessé. Cette situation a empêché des centaines de milliers de personnes vulnérables vivant dans l’ouest et le centre du pays de recevoir une aide d’urgence, en particulier médicale.

« Je condamne fermement ces actes de violence, qui contribuent à augmenter la souffrance et le traumatisme de la population centrafricaine, et j’exhorte les éléments armés à arrêter immédiatement leurs attaques à l’encontre du personnel humanitaire, à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et à protéger les personnes comme les infrastructures civiles », a déclaré la Coordonnatrice humanitaire Denise Brown.

Malgré l’insécurité et les contraintes d’accès, les partenaires humanitaires persévèrent pour fournir une assistance humanitaire qui sauve des vies dans tout le pays, à travers le déploiement d’équipes médicales d’urgence et le transport aérien d’intrants sanitaires et nutritionnels essentiels.

« Les acteurs humanitaires sont résolus à rester dans les communautés auprès des populations malgré les violences, qui doivent immédiatement cesser », a déclaré Denise Brown.

La Coordonnatrice humanitaire lance également un appel aux donateurs pour qu’ils augmentent le financement d’urgence de la réponse humanitaire en République centrafricaine, y compris pour les services aériens humanitaires des Nations Unies.

2,8 millions de personnes ont besoin d’assistance et de protection. Le Plan de réponse humanitaire 2021 nécessite 444,7 millions de dollars pour venir en aide à 1,8 million de personnes.

Oubangui Médias