Le Collectif Touche pas à ma Constitution, suite aux rumeurs ou intention de porter l’idée de la modification de la Constitution au dialogue républicain saisi le présidium pour attirer leur attention sur ce sujet.

À
L’attention des membres du Présidium du Dialogue Républicain.

Objet : Mise en garde sur la modification des dispositions constitutionnelles du 30 mars 2016 article 35 alinéa 2.

Mesdames et Messieurs les membres du Présidium du Dialogue Républicain,
Le Collectif « Touche pas à ma Constitution »,suit de près les travaux du Dialogue républicain qui devrait permettre de prendre des recommandations consensuelles et exécutoires afin de mettre terme à ces multiples crises militaro-politiques qui ont secouées violement depuis des années notre pays la République centrafricaine.
Par ailleurs, le Collectif « Touche pas à ma Constitution »constate depuis l’ouverture des travaux des agitations malsaines tendant à obtenir via cette assise la modification de la durée du mandat du président de la République qui constitue l’une des raisons de ces crises récurrentes.
Il ressort de l’article 35 alinéa 2 de la Constitution centrafricaine du 30 mars 2016 « Que la durée du mandat du Président de la République est de 5 ans. Le mandat est renouvelable qu’une seule fois ».
Fort de tout ce qui précède, le Collectif porte à l’attention de l’opinion nationale et internationale qu’il mènera la lutte de la préservation des valeurs démocratiques acquises au prix de plusieurs sacrifices en cas de toute modification sur les dispositions constitutionnelles portant sur la durée du mandat du Président de la République.
Veuillez recevoir Mesdames et Messieurs les membres du Présidium du Dialogue Républicain, l’expression de nos salutations militantes
Fait à Toulouse 23/03/2022
Le Coordonnateur Général
Dr Godfroy-Luther GONDJE- DJANAYANG