Avec le déclenchement des opérations militaires de la Fédération de Russie sur le terrain de l’Ukraine, le monde est vivement mouvementé et d’emblée, tout porte à croire que cette crise entre ces deux pays aurait mis fin à cette crise sanitaire qui sévit dans le monde.

Tous les Etats au monde, principaux acteurs des Relations Internationales et principaux sujets du Droit International prêtent une attention particulière en ce moment à cette guerre entre la Fédération de Russie et l’Ukraine et oublient même sur l’existence de la pandémie de Coronavirus, qui, elle aussi, a causé la mort de plus de millions de personnes de par le monde entier.

Actuellement, le monde assiste à une série de déclaration  de positionnement des Etats, déclarations relatives à cette crise russo-ukrainienne. Certains Etats (surtout les Alliés et pays amis) expriment leurs soutiens indéfectibles à la Fédération de Russie, tels que la Chine, la Corée du Nord, la Biélorussie, la Syrie, le Venezuela, la République Centrafricaine par le truchement des associations de soutien aux actions russes, pour ne citer que ceux-là. D’autres pays apportent leur soutien à l’Ukraine surtout les pays de l’Europe, les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud, etc et qui sanctionnent la Russie pour ses opérations militaires contre l’Ukraine. Il y a aussi bien d’autres pays qui sont restés neutres dans cette situation en refusant de choisir leur camp mais plaident beaucoup plus pour une solution pacifique.

Les opinions se divergent dans le monde en fonction de l’aspiration de chaque Etat envers la Russie ou l’Ukraine. Les Etats africains se sont exprimés dans cette crise entre la Fédération de Russie et l’Ukraine.

Vue tout ce qui se passe actuellement dans le monde, les observateurs avertis vont donner raison à Stanley Kubrick qui a déclaré à l’époque « Les grandes nations se comportent toujours comme des gangsters et les petites nations comme des prostitués. Le développement des Organisations Internationales  n’est qu’un vain remède. Elles sont condamnées (ces organisations internationales) à l’impuissance faute de moyens dont seuls disposent les Etats et qui ne sont pas prêts à leur accorder ».

Cela est d’autant plus vrai que l’avènement de la 1ère guerre mondiale en 1914 n’a pas empêché la 2ème guerre mondiale avec l’échec de la Société des Nations (SDN) et si l’Organisation des Nations-Unies (ONU) n’arrive plus à gérer cette crise entre la Fédération de la Russie et l’Ukraine, le monde risquerait de connaitre une 3ème guerre mondiale et un effondrement de l’ONU. Que le Seigneur nous en délivre !

Par ailleurs, le monde doit savoir que cette crise russo-ukrainienne n’a pas endigué la crise sanitaire sur l’ensemble de la planète. D’où l’importance de ne pas négliger les gestes barrières de la lutte contre la pandémie de Covid-19 de peur qu’il y ait une nouvelle variante qui serait plus dangereuse que les précédentes.

Stéphane Nino Kembi