En Centrafrique un post Facebook affirmant  la séquestration du Directeur Général des douanes et des droits indirects par les Russes est non fondé. Il s’agissait d’une fausse information dans le but de manipuler l’opinion publique sur la situation sécuritaire actuelle.

Posté le 06 octobre 2021 par un compte Facebook du nom Rjpm-media Mayts  avec 42 mEntions j’aime puis 29 commentaires et 2 partages. Voici ce qu’affirme le post : « Pourquoi Le DG de la douane était-il séquestré aujourd’hui dans son bureau par les Russes ?  Kerembessé un jour, Kerembessé toujours. »

L’Association des Fact-Checkers de Centrafrique (A.F.C), dans le cadre du Project Désinfox a pu échanger non seulement avec la direction générale des douanes mais aussi avec le ministère de la défense et la restructuration de l’armée en vue d’apporter un éclairage sur cette affirmation.

Au cours d’un entretien avec AFC le 16 décembre 2021, le directeur de la communication des douanes, Yéremi Sidoine affirme qu’il s’agit d’une information non fondée dans le but de manipuler les centrafricains.

« C’est une infox, le directeur de la douane n’a jamais été séquestré par les russes dans son bureau. »

Il poursuit par ailleurs en ces termes : « Ce jour, le DG a reçu les partenaires russes dans son bureau pendant une heure et c’était à leurs sorties que le lendemain les conspirateurs ont relayé sur les réseaux sociaux, d’ailleurs l’affaire est close pour nous», a fait savoir le chargé de communication à notre rédaction.

Dans le même cadre, nous avons échangé avec le ministère de la défense par l’entremise de son porte-parole Firmin Amolomalo, qui à son tour affirme que le ministère n’a reçu aucune information. « Archi faux, nous n’avons reçu aucune information concernant la séquestration du Directeur de la Douane. Donc il faut se méfier ».

Pour cela, l’état-major des armées  à son tour réfute en bloc cette information par l’entremise de Hugues Dangré responsable de communication presse écrite. « C’est archi faux, aucune preuve ne l’a démontré ».

 Cette affirmation surgit suite   à la  suspension  de l’accord de coopération russo-centrafricaine, un accord d’expertise auprès de la douane  centrafricaine dans le but d’apporter de nouvelles réformes dans ledit secteur.  

A.F.C dans le cadre du Project Désinfox a vérifié une information affirmant la séquestration du Directeur général des douanes et des droits indirects et l’a trouvé non fondée.

Cet article est produit dans le cadre du programme  » Désinfox-Afrique-RCA », soutenu par CFI

AFC