Ce jour, le 07 février 2022, le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), commémore respectivement, le 12e anniversaire du décès de son Président Fondateur et le 35e anniversaire de sa création. De par les réalisations de cette formation politique avec son Président Fondateur depuis sa naissance et de son passage au pouvoir, nous y ferons le devoir de présenter les quelques tableaux synoptiques parce que la liste est non exhaustive.

En effet, le RDC, un Parti Politique, fondé sur les valeurs de la paix, fraternité et de la tolérance, a pris son inspiration sur le fond d’amour tel que présente le symbole d’une poignée de main, sur laquelle est posée une colombe tenant au bec par le pétiole, une feuille de manioc et la devise qu’est « Fraternité-Travail-Progrès ».

Fort de ce qui précède, cette formation politique en a prouvé par la fédération de toutes les tendances sociologiques de la République Centrafricaine. Illustration oblige, depuis son existence, tous les Secrétaires Généraux de ce Parti sont issus des différentes ethnies, et d’autre part, la nomination des compatriotes à des postes de responsabilité, était sur la base de compétence et non du népotisme et du régionalisme.

Cet illustre homme était imbu d’un sens d’écoute et de rassemblement. Ainsi, ce grand fédérateur avait cette capacité de régler les différends entre les militants sans parti-pris et aussi, de répondre au cri de son peuple. Nous mettons ici en relief, sa sensibilité face aux multiples grèves des agents de l’Etat et à la mutinerie à l’époque, des éléments de la Garde Présidentielle qui avaient revendiqué leur droit de PGA.

Ce grand homme que nous commémorons aujourd’hui, avait beaucoup accordé du prix à l’entretien du capital humain. Un accent particulier était à cet effet mis sur la jeunesse. D’où, il était souvent mis en œuvre un système d’éducation et de formation de qualité et compétitif à tous les niveaux. En outre, l’ancien Président de la République, André KOLINGBA favorisait la création des conditions pour l’émergence du leadership des jeunes et femmes, en vue de leur contribution positive à une culture de paix, de démocratie, de bonne gouvernance et des droits de l’homme. Néanmoins, après la chute du RDC au pouvoir et surtout avec le décès du Président Fondateur, ce Parti connait de plus en plus, un problème de gestion et de leadership.

Nos félicitations vont à l’endroit de ceux-là qui font exception, en capitalisant les acquis légués par le frère André KOLINGBA. La nature a horreur du vide, la disparition de cet illustre homme fait aujourd’hui place à une guerre récurrente de succession.

Ainsi, le RDC est au bord d’une scission au point de le conduire vers sa disparition de la scène politique que l’on ne souhaite pas. A ce titre, dans la même vision du Chef de l’Etat actuel de vouloir rendre le dialogue politique ouvert, nous souhaiterions que le congrès en cours, soit un cadre fédérateur des instances du Parti.

Cette formation politique est l’une de celles qui ont formé des éminents cadres de notre Pays. C’est pourquoi, j’en appelle ces derniers quel que soit leur nouvelle coloration politique, d’apporter leur valeur ajoutée en vue de la conciliation des militants du RDC.

Fait à Bangui, le 06/02/2022

L’honorable SIALO-NGBODA Rodrigue Yvon Brice