COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’OPPOSITION DÉMOCRATIQUE

Le 30 octobre 2021, l’Opposition Démocratique dans son ensemble, représentée au Comité d’organisation du Dialogue Républicain (CODR) par ses quatre (4) délégués a décidé de se retirer dudit comité en raison de la demande de levée d’immunité de ses trois (3) Députés. Considéré comme une cabale politique et non une véritable procédure judiciaire, l’Opposition démocratique a réclamé l’abandon pur et simple de ce montage qui met à mal le processus du dialogue inclusif tant réclamé par toutes les composantes nationales et la communauté internationale afin de ramener durablement la paix en Centrafrique.

Durant trois (3) mois, l’Opposition démocratique s’est prêtée à toutes les discussions avec le pouvoir, toutes les sollicitations de la communauté internationale ainsi qu’à plusieurs actions de médiations dont principalement celle du Médiateur de la République. Il s’agissait de ce que le Président de la République garant du droit et de la liberté de chaque citoyen et Chef suprême de la magistrature assume sa responsabilité à faire abandonner et donc garantir la liberté et les droits des Députés avant toute reprise de l’Opposition au CODR.

Ainsi, le 31 janvier 2022, le Ministre d’État à la Justice et à la Bonne Gouvernance a transmis à l’Opposition une lettre adressée au Président de l’Assemblée Nationale par le Procureur de la République revenant sur la lettre de levée d’immunité par le juge d’instruction en date du 09 avril 2021 en l’informant « qu’il n’a jamais été retenue à l’encontre des Honorables Députés : DOLOGUÉLÉ Georges Anicet, ZIGUÉLÉ Martin et ZINGAS Aurélien Simplice. Qu’il s’en suit que la demande de levée d’immunité rappelée en référence est désormais sans objet ».

Fort de cela, mais surtout en prenant en compte la souffrance quotidienne de la population centrafricaine et la situation chaotique de notre pays, l’Opposition démocratique composée de la COD-2020, du MLPC et du PATRIE a décidé ce jour, jeudi 03 février 2022 du retour de ses représentants au Comité d’Organisation du Dialogue Républicain en les engageant à doubler d’effort pour obtenir le principe d’inclusivité, le mode de délibération par consensus et les mesures pratiques de décrispation avant l’organisation de ce dialogue.

 Fait à Bangui, le 03 février 2022