La cérémonie d’ouverture de l’atelier de lancement officiel de l’évaluation du système de gestion des finances publiques de la République centrafricaine suivant la méthodologie du programme « Dépenses publiques et responsabilité financière » (PEFA) a été lancée par le ministère des Finances et du Budget en collaboration avec l’Union Européenne, le 14 juin 2022 à Bangui.

Cette activité a été présidée par le ministre d’État à la justice, Dr Arnaud Djoubaye Abazene, représentant le Premier ministre Félix Moloua. A ses côtés se trouvait le représentant de la délégation de l’Union Européenne Andréa Ferrero.

Les finances publiques se présentent comme facteur d’accélération du développement d’un pays, un baromètre pour l’investisseur qui prend des risques de connaître, d’accroître et de diversifier ses investissements, voire se désinvestir en cas de mal gouvernance.

A cet effet, pour redonner confiance aux investisseurs, la transparence et la bonne gouvernance sont devenues les piliers qui soutiennent toute action à entreprendre sur le plan macro et micro économique par tous les décideurs.

Cet atelier se focalise sur deux volets importants du programme économique du gouvernement et l’attirance des nouveaux investisseurs et des capitaux frais afin d’accompagner le gouvernement dans la réalisation de son programme économique. L’exigence d’une bonne gestion et du renforcement du contrôle public s’inscrit dans le cadre de la promotion de la gouvernance qui constitue l’une des priorités du gouvernement et de ses partenaires au développement.

Pour ce faire, l’application stricte des instruments qui encadrent la gestion des finances publiques en RCA est d’une importance capitale pour se lancer dans la réforme en cours d’exécution, d’améliorer substantiellement la performance économique et financière du pays.

Après ce lancement officiel de la mission d’évaluation PEFA, il sera question de procéder à la formation des points focaux qui auront pour rôle d’appuyer la mission dans cet exercice, d’outiller les cadres des finances,  d’évaluer la performance de la gestion des finances publiques.

 Il est à rappeler que les évaluations de PEFA, ont été réalisées en 2008 et 2010 avec l’appui habituel des partenaires techniques et financiers, notamment de Banque Africaine de Développement et de l’Union Européenne. Ces différentes évaluations ont identifié des faiblesses et formulé des recommandations.

Assimby Komodou