Le Consortium des Journalistes Centrafricains de Lutte contre la Désinformation (C.J.C.L.D), constate une fois de plus la persistance des discours de haine et à la violence ainsi que la désinformation tendant à manipuler l’opinion nationale et internationale sur des sujets d’actualités socio-politiques en général et le projet de révision de la constitution du 30 mars 2016 en particulier.

Le C.J.C.L.D déplore le silence de certaines autorités politiques tant du pouvoir public que de l’opposition démocratique face à ce phénomène de propagation de messages haineux.

Par ailleurs, le C.J.C.L.D note avec satisfaction la réaction du président de la République Centrafricaine, Faustin Archange TOUADERA, qui a brisé le silence sur la problématique de la désinformation et discours de haine, lors de son discours à la nation, à la veille de la célébration du 62è anniversaire de l’indépendance de la République Centrafricaine, le 13 août 1960.

Le C.J.C.L.D tient à féliciter le président de la République pour avoir abordé la question de la désinformation et des manipulations qui foisonnent en Centrafrique et entrave l’émergence de la démocratie de ce beau pays.

Le C.J.C.L.D salue la volonté du gouvernement exprimée par le président Faustin Archange TOUADERA de réglementer le droit des réseaux sociaux pour permettre aux personnes lésées par des propos diffamatoires ou par d’autres types de contenus illicites, d’engager une action en responsabilité contre les violations des droits de la personnalité.

Tout en se réjouissant de la notification par le président de la république d’un travail d’éducation à faire aux médias pour limiter les campagnes organisées de désinformation à des fins politiciennes ou subversives, le C.J.C.L.D dénonce les discours haineux et mensongers ainsi que les manipulations liés au projet de révision de la Constitution centrafricaine du 30 mars 2016.

Enfin, Le C.J.C.L.D recommande un vrai débat citoyen et démocratique autour du projet de révision constitutionnelle afin que les populations soient bien informées pour décider de l’avenir sociopolitique de leur pays.

Ensemble contre la Désinformation et les discours de haine

Le Coordonnateur

Georges Stanislas OUAPURE ZEZE