La Direction Exécutive de l’association projet  Engineering sur financement de l’ONG URU a procédé au lancement officiel du Projet YAP 2021 intitulé «Formation des 30 jeunes femmes sur les techniques de transformation du manioc : Cas de Gari caramélisé fin et de atchiéké ».

L’objectif de ce projet est de promouvoir l’émancipation des femmes au sein de la société centrafricaine comme le souligne Noël Danzi koyassou, président du projet Engineering: « Nous avons déjà travaillé à Bimbo en 2018. Et, nous sommes revenus aujourd’hui pour appuyer les filles de cette localité à travers ce projet de renforcement de capacité dans le cadre des activités génératrice de revenu en vue de l’autonomisation de la fille centrafricaine». Il a aussi exhorté la population de Bimbo de s’appliquer à la culture de manioc: «Nous sommes là pour conscientiser la population de Bimbo sur la nécessité de cultiver davantage le manioc mais surtout de s’appliquer à la consommation de manioc qui possède un grand nombre des produit dérivé dont le gari et atchiéké », a-t-il ajouté.

 Un projet qui s’annonce très bénéfique pour la population centrafricaine en générale et celle de Bimbo en particulier. Gerald Jerry Fred Aboryot chef de l’organisation URU montre ici le but de ce projet : « On a eu à  financer plus de 34 projets en Centrafrique  en raison de 138 million de FCFA.  L’objectif de ce projet YAP est de permettre aux jeunes centrafricains de participer à travers la manière qu’ils conçoivent la notion de la paix en République centrafricaine.  Aussi, c’est de créer un espace pour que la voix de la jeunesse soit écoutée au niveau national voire international. Nous attendons pour voir est-ce que ce projet va produire des bons résultats. Si le projet a de l’impact en RCA, cela va beaucoup toucher les partenaires afin de le refinancer et le pérenniser », a expliqué Gerald Jerry Fred Aboryot chef de l’organisation du projet Yap à URU. Nul ne doute que la situation économique de la RCA s’est largement dégradée avec les crises militaro-politiques qui ont secoué le pays. Il s’avère important pour les jeunes de se lever comme un seul homme afin de relever le défi. L’heure n’est plus à des réunions inutiles mais plutôt à un éveil de conscience. Au fait, le concept genre est l’un des éléments qui obligent les femmes à se lancer dans les activités génératrices de revenu comme l’indique Berline Mologbala, l’une des bénéficiaires dudit projet qui se dit satisfaite suite à ce programme : «  Ce qui m’a beaucoup impressionné dans cette formation, est que le projet YAP 2021 m’a fait savoir que je peux être autonome tous comme les hommes.  Nous les filles d’aujourd’hui, nous attendons toujours à ce que les hommes nous donnent ce que l’on a besoin. Ceci n’est plus la logique car nous avons aussi la possibilité de lancer des initiatives financières ».

Le projet ENGINEERING souhaite par ce programme éradiquer la mendicité au milieu social. La cérémonie du lancement officiel de ce projet s’est déroulée le lundi 27 décembre 2021 à la maison des jeunes de Bimbo en présence des autorités locales de Bimbo. 

  Dorcas Bangui Yambanga